Daniil Medvedev va poursuivre son ascension. 6e mondial le 26 octobre avant d'arriver à Bercy, le Russe avait achevé l'année 2020 à la 4e place après ses succès en indoor à Paris et au Masters de Londres. Sa finale à l'Open d'Australie lui avait ensuite permis de se hisser sur le podium du classement ATP pour la première fois de sa carrière. Il n'aura pas mis bien longtemps à escalader la marche suivante
Avec la publication des tableaux pour les tournois de la semaine prochaine, l'ATP a confirmé que le protégé de Gilles Cervara, qui sera tête de série N.1 de l'Open 13 de Marseille, deviendrait le nouveau dauphin de Novak Djokovic le 15 mars prochain. Medvedev, récent finaliste de l'Open d'Australie et représentant de la "NextGen", aurait pu dépasser Rafael Nadal dès cette semaine s'il avait atteint la finale du tournoi ATP de Rotterdam, mais il a été éliminé au premier tour par le Serbe Dusan Lajovic.
Tokyo 2020
La grosse surprise : Auger-Aliassime sorti d'entrée par l'Australien Purcell
IL Y A 39 MINUTES

Novak Djokovic et Daniil Medvedev

Crédit: Getty Images

Le plafond de verre du "Top 2" va être crevé

Mine de rien, c'est un petit évènement. Depuis le 25 juillet 2005, les deux premières places du classement ATP avaient été trustées par quatre joueurs : Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray. Le dernier joueur à avoir atteint la 2e place mondiale en dehors du Big Four était Lleyon Hewitt, à l'été 2005.
Depuis, il y a eu en tout quinze numéros 3 mondiaux autres que Federer, Nadal, Djokovic et Murray. Les voici dans l’ordre chronologique : d’abord Lleyton Hewitt, Andy Roddick, Marat Safin, David Nalbandian, Ivan Ljubicic et Nikolay Davydenko de 2005 à 2007 ; puis à partir de juillet 2013, David Ferrer, Stanislas Wawrinka, Milos Raonic, Alexander Zverev, Grigor Dimitrov, Marin Cilic, Juan Martin Del Potro, Dominic Thiem et donc Daniil Medvedev. Le Russe, lui, va briser ce plafond de verre.
Une récompense pour sa constance des derniers mois, au cours desquels il a atteint les demi-finales à l'US Open et la finale en Australie, remporté le Masters et le Masters 1000 de Paris-Bercy, et aligné une série de 20 victoires, dont plus de la moitié face à des joueurs du Top 10, y compris Djokovic et Nadal. Son échec très net en finale à Melbourne contre Djokovic a prouvé qu'il lui restait encore un énorme cap à franchir pour atteindre le graal. Mais il est sur la bonne voie. Et restera comme celui qui, plus de quinze ans après, a mis fin à une hégémonie historique.

Djokovic à Medvedev : "Tu ne m'appelles plus depuis l'année dernière, mais tu es un grand homme"

Tokyo 2020
"Tête qui tourne", "brutal", "extrême" : le thermomètre s'affole, les joueurs aussi
IL Y A 2 HEURES
ATP Los Cabos
Norrie tient enfin son premier trophée
IL Y A 3 HEURES