Ce n'était pas qu'un feu de paille. A Antalya, Jérémy Chardy avait bien débuté 2021 en atteignant les demi-finales après de bonnes victoires sur Fabio Fognini et Jan-Lennard Struff à chaque fois au tie-break décisif. Et le Palois en a incontestablement tiré pas mal de confiance. Tombeur sur le fil de Marin Cilic au 1er tour à Melbourne, il a validé (déjà) sa 5e victoire de la saison face à son compatriote Gilles Simon (6-3, 6-4) en 1h22 de jeu.

Ce succès solide, Chardy l'a construit grâce à la qualité de son service. Avec 68 % de premières balles et 82 % de réussite derrière, il a tout simplement muselé Simon à la relance. Le natif de Nice n'a ainsi eu qu'une seule opportunité de break à se mettre sous la dent et n'a pu la convertir. Un break dans chaque set a suffi au Palois, bien agressif sur les secondes balles adverses, pour plier l'affaire. Pour une place en quart, il affrontera soit l'Argentin Federico Coria, soit l'Américain Taylor Fritz.

ATP Melbourne
Moutet et Chardy renversants, Mannarino convaincant : les Bleus reçus 3 sur 4
01/02/2021 À 08:41

Berrettini surpuissant, Monfils impuissant : le résumé de leur duel

Moutet aura l'occasion de venger Humbert

Comme Chardy, Corentin Moutet peut avoir le sourire. Il a accompli une jolie performance contre l'Espagnol Albert Ramos Vinolas, 47e mondial, qu'il a battu en deux sets (6-4, 6-4) et 1h23 de jeu. En huitième, il se mesurera à l'Australien James Duckworth, 105e à l'ATP, qui a surpris Ugo Humbert en deux manches (7-6, 6-4) et 1h33 de jeu. Exempté de 1er tour grâce à son statut de tête de série numéro 7, le Messin a laissé passer sa chance dans un premier set perdu in extremis 8 points à 6 au jeu décisif. Mais il n'a surtout jamais trouvé la solution au retour, ne se procurant qu'une toute petite balle de break, pas exploitée à l'instar de Simon.

Après une fin d'exercice 2020 très prometteuse, Humbert espérait sûrement entamer 2021 autrement. Il va donc devoir remettre les mains dans le cambouis pour se relancer dès la semaine prochaine lors de l'Open d'Australie. Mais il n'est pas le seul à s'être manqué mercredi côté tricolore : Adrian Mannarino a subi la loi de l'Américain Marcos Giron, 73e mondial, en deux manches (6-3, 6-4) et 1h17. Il a notamment beaucoup souffert sur son deuxième service, ne remportant que 38 % des points derrière (9/24).

Enfin, dans l'autre tournoi ATP 250 de Melbourne, le Great Ocean Road Open, Pierre-Hugues Herbert, qui était le seul Français en lice, a aussi vu sa semaine se terminer prématurément. L'Alsacien a baissé pavillon en trois sets (6-4, 3-6, 6-3) contre un autre Aussie, Jordan Thompson.

10 doubles fautes, des points balancés : Paire n'a pas beaucoup changé

ATP Melbourne
Sinner a maîtrisé jusqu'au bout Travaglia
07/02/2021 À 09:52
ATP Melbourne
Sinner, 19 ans et déjà un deuxième titre
07/02/2021 À 08:13