Getty Images

Murray, Djokovic, Wawrinka... En un an, du podium aux abysses

Murray, Djokovic, Wawrinka... En un an, du podium aux abysses

Le 20/05/2018 à 23:10Mis à jour Le 21/05/2018 à 15:03

Ils avaient abordé Roland-Garros en formant le trio de tête du classement ATP. Douze mois plus tard, la chute commune de l'ancien tiercé majeur a pris des proportions assez incroyables. Abandonnés par leur physique, Andy Murray, Novak Djokovic et Stan Wawrinka ont quitté les hautes sphères du pouvoir.

C'était il y a tout juste un an. Le 15 mai 2017, le podium du classement ATP présentait un visage sensiblement différent de ce qu'il est aujourd'hui. Juste avant Roland-Garros, Andy Murray trônait encore au sommet de la hiérarchie six mois après sa prise de pouvoir. Son dauphin s'appelait Novak Djokovic et Stan Wawrinka complétait le tiercé de tête. 364 jours plus tard, ce trio majeur a connu une dégringolade que personne n'aurait pu imaginer, en tout cas dans ces proportions.

Ce qui était alors prévisible, c'était un passage de témoins. Roger Federer et Rafael Nadal avaient trusté la quasi-totalité des grands titres de ce début d'année 2017 : Open d'Australie, Indian Wells et Miami pour le Suisse, Monte-Carlo et Madrid pour l'Espagnol. Ils étaient en embuscade, respectivement 5e et 4e du classement, prêts à reprendre un pouvoir abandonné depuis des années. Cela n'a pas manqué d'arriver.

Le classement ATP au 15 mai 2017.

Djokovic hors du Top 20, c'est historique

En revanche, il aurait fallu être medium pour songer qu'en mai 2018, aucun membre du podium d'alors ne figurerait encore dans le Top... 20. Ce lundi, Novak Djokovic pointe à la 22e place. Finaliste à Rome l'an dernier, le Serbe a limité les dégâts en atteignant cette fois le dernier carré. Mais il chute tout de même de quatre crans et son nom ne figure donc plus parmi les vingt premiers du classement pour la première fois depuis le mois d'octobre 2006. Après son semestre entier d'absence en 2016, Roger Federer n'avait pas glissé plus bas que le 17e rang.

Qu'il s'agisse du Djoker, de Murray ou de Wawrinka, l'ampleur de leur chute s'explique évidemment en grande partie par les blessures. Le dos du Britannique l'a éloigné des terrains depuis l'été dernier. Le coude de Nole l'a privé d'un semestre entier de compétition. Enfin, pour Wawrinka, c'est le genou qui a sifflé au point de le contraindre à de multiples arrêts. Si Djokovic semble à nouveau en phase ascendante, Murray n'a toujours pas repris la compétition et Wawrinka galère pour enchainer les matches, sans parler des victoires.

Stan Wawrinka à l'Open d'Australie 2018.

Stan Wawrinka à l'Open d'Australie 2018.Getty Images

Wawrinka 100e, Murray 150e ?

Le pire, pour eux, c'est que la chute n'est peut-être pas terminée. A Roland-Garros, ils auront en effet de gros points à défendre. A commencer par Stan Wawrinka. Le Vaudois, finaliste malheureux contre Rafael Nadal en 2017, pose 1200 points sur la table, soit environ les trois-quarts de son pécule actuel.

S'il devait sortir au premier tour sur la terre battue parisienne, le Suisse serait plus que probablement en dehors du Top 100 à l'issue du tournoi. Pour Murray, la cause est entendue : demi-finaliste sortant à Paris, il ne lui restera plus que 360 points après Roland-Garros (ceux de son quart de finale à Wimbledon), ce qui le situera aux alentours de la 150e place à l'ATP.

Pour Novak Djokovic, la cote d'alerte est un peu moins élevée. Il n'avait atteint "que" les quarts de finale à Paris en 2017 et même en cas de catastrophe absolue Porte d'Auteuil, il ne descendra pas plus bas que la 35e place. A la Race, il va bondir de 50 places après sa demi-finale romaine, pour se retrouver au 25e rang, sensiblement à la hauteur de son classement sur les 52 dernières semaines. Et une fois Wimbledon passée, il n'aura plus aucun point à défendre. De quoi espérer un retour progressif sur des hauteurs plus conformes à son pedigree.

Novak Djokovic

Novak DjokovicGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313