La Japonaise Naomi Osaka, s'exprimant pour la première fois depuis son retrait de Roland-Garros après avoir refusé de participer aux conférences de presse pour se préserver mentalement, a brièvement remercié sur Instagram toutes les personnes qui l'ont soutenue depuis. "Je veux juste vous dire merci pour tout l'amour. Je n'ai pas été souvent sur mon téléphone mais je voulais sauter sur l'occasion et vous dire à tous que j'apprécie vraiment", a écrit la n°2 mondiale sur ce réseau social.
Ces mots sont ses premiers depuis qu'elle a décidé de se retirer de Roland-Garros lundi. Une décision choc qui fut l'épilogue d'une grosse polémique née de son refus de participer aux conférences de presse du tournoi pour préserver sa santé mentale. Dimanche, après sa victoire au premier tour, elle ne s'était pas présentée devant les médias et a été sanctionnée d'une amende de 15 000 dollars (12 300 euros).
Roland-Garros
Le tennis français en crise : "Le trou générationnel est pire que dans les années 1970"
IL Y A 11 HEURES

Beaucoup de soutien, de Serena Williams à Lewis Hamilton

Les organisateurs des quatre tournois du Grand Chelem (Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open) l'ont alors menacée de l'exclure du Majeur parisien, voire des trois autres, si elle persistait. Sur quoi elle les a devancés en se retirant elle-même de la compétition parisienne lundi. "Je pense que la meilleure chose pour le tournoi, les autres joueuses et mon bien-être est que je me retire pour que chacun puisse se reconcentrer sur le tennis", avait-elle tweeté.
Dans son message, elle expliquait notamment avoir "traversé de longues périodes de dépression depuis l'US Open 2018", le premier de ses quatre titres du Grand Chelem. Après cette confession, de nombreuses personnes, notamment d'autres sportifs célèbres, l'ont soutenue, de Novak Djokovic à Serena Williams chez les joueurs et joueuses de tennis, en passant par le pilote Lewis Hamilton (F1) ou la star de la NBA Stephen Curry.

"Elle est en train de se tirer une balle dans le pied toute seule" : Naomi Osaka, le débat

Roland-Garros
Cousins éloignés plus que jumeaux : Alcaraz - Nadal, les limites d'une comparaison
IL Y A 11 HEURES
Roland-Garros
Tsonga : "Ce que je vais retenir, finalement, ce sont les relations humaines"
IL Y A 15 HEURES