Tennis
OPEN D'AUSTRALIE

Dechy : "A 100% pour l'open d'Australie"

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
07/01/2003 à 08:40

Victorieuse en fin de semaine dernière du tournoi de Gold Coast, Nathalie Dechy, victime d'une contracture à une cuisse, a préféré abandonner lors de son 1er tour du tournoi de Canberra face à l'Allemande Weingartner. La Française revient sur son 1er succès et sa motivation.

Victorieuse en fin de semaine dernière du tournoi de Gold Coast, Nathalie Dechy, victime d'une contracture à une cuisse, a préféré abandonner lors de son 1er tour du tournoi de Canberra face à l'Allemande Weingartner. La Française revient sur son 1er succès et sa motivation.

Nathalie Dechy revient sur son succès à Gold Coast

WTA CANBERRA

Dechy touchée, pas coulée

07/01/2003 À 08:30

Dechy touchée, pas coulée

Q.: Nathalie, comment avez-vous vécu votre première victoire à Gold Coast, la semaine dernière ?

N.D.: Je pense que le tournoi avait commencé avec un match accroché avec l'Australienne (Nicole Pratt, ndlr). Le reste du tournoi a été un peu à cette image-là : même si je menais la majorité du temps, j'ai souvent été accrochée, et je suis passée à côté de la défaite deux ou trois fois. J'étais bien dans ce tournoi, je me suis battue et c'est sans doute pourquoi je l'ai aussi bien fini.

Q.: J'imagine volontiers que le bonheur a été intense, après votre victoire en finale...

N.D.: Sur le moment, c'est un super bonheur. Après.. En fait, la finale a eu lieu assez tôt, j'ai enchaîné sur la finale du double (avec Emilie Loit, perdue face à la paire Navratilova-Kuznetsova, ndlr), puis j'ai eu le temps de savourer, j'ai regardé les derniers points sur cassette, j'avais des images dans la tête... Ca donne envie d'y regoûter plus souvent.

Q.: Cette semaine débute moins bien, avec un abandon dès le premier tour au tournoi de Canberra. Votre blessure est-elle grave ?

N.D.: La semaine dernière, j'ai joué pas mal de matches ; il faut remettre la machine en marche. j'ai un peu tiré sur mon dos et sur ma cuisse. Alors, par mesure de précaution, j'ai préféré abandonner. Je ne me sentais pas dans l'état de jouer plusieurs matches avant l'open d'Australie, où je veux arriver en forme. L'objectif, c'est vraiment Melbourne, je veux y arriver à 100%. Il fallait arrêter pour ne pas aggraver. C'est une bonne contracture qui est là depuis une semaine, et ça serait bien qu'elle parte dans deux ou trois jours. Ca me ferait plaisir.

N.D.: Sur la fin du tournoi de Gold Coast, le petit cadeau a été ce meilleur classement, qui me permet d'être tête de série à l'Australian Open. Le petit bonus de la victoire. C'est dur de s'arrêter sur un classement à mi-saison, parce qu'il varie. Il faut attendre le classement de la fin d'année. L'an dernier, j'avais effectué un bon repositionnement au niveau du classement. En commençant 20e, cette année, l'objectif est de rentrer dans les Masters et de faire une bien meilleure année en continuant sur le même tempo. Mais les Masters, j'ai tout le temps d'y penser !

Q.: Lors de l'open d'Australie, justement, vous allez être la chef de file de la délégation française. Comment appréhendez-vous cette responsabilité ?

N.D.: C'est toujours agréable d'être la chef de file, mais, justement, j'ai une pensée pour Amélie (Mauresmo). Je sais que son genou va beaucoup mieux et j'espère qu'elle reprendra vite. C'est toujours agréable quand on est plusieurs. Mais sur ce Grand Chelem en particulier, je vais essayer d'en profiter, de faire du mieux possible et on verra après.

Q.: Quand vous avez débuté sur le circuit féminin, il y avait une belle représentation française...

N.D.: C'est quelque chose d'exceptionnel : quand je suis arrivée, il y avait toutes ces joueuses qui jouaient bien, avec l'ancienne et la nouvelle génération qui arrivaient (au top) en même temps. Maintenant, on est moins parmi les toutes meilleures mais à Gold Coast, on était pas mal de Françaises. Ca ne va pas tarder à revenir. C'est plus sympa quand on est plusieurs dans les tournois, ça va revenir.

Q.: Sur quoi avez-vous le sentiment d'avoir progressé dernièrement ?

N.D.: J'ai pas mal travaillé sur mon service et mon coup droit. J'ai déjà vu des progrès, mais je dois encore développer ces deux coups pour en faire des armes fortes, pour faire plus de coups gagnants, pour abréger les échanges, mais sans oublier la base de mon jeu qui est la solidité.

Q.: Vous êtes entraînée tout à la fois par Georges Goven et votre papa. Les deux se relaient sur les tournois pour vous accompagner. Ce schéma vous convient-il ?

N.D.: Ca a bien marché l'an dernier, j'ai vraiment aimé. C'était un bon équilibre. Georges me suit sur une bonne dizaine de tournois dans l'année, et mon père aussi quand ce sont les vacances scolaires. C'est un bon équilibre.

WTA Gold Coast

Dechy démarre fort

03/01/2003 À 07:50
OPEN D'AUSTRALIE

Mathieu la poisse

17/01/2004 À 08:30
Dans le même sujet
TennisOPEN D'AUSTRALIENathalie Dechy
Partager avec
Copier
Partager cet article