Clijsters craque pas Henin

Clijsters craque, Henin résiste
Par Eurosport

Le 22/01/2010 à 00:48Mis à jour

Sensation à Melbourne : Kim Clijsters a été éliminée dès le 3e tour par Nadia Petrova 6-0, 6-1. En revanche, Justine Henin a survécu à Kleybanova, avant d'affronter Wickmayer qui a gagné son 6e match de suite. Marion Bartoli et Jelena Jankovic ont été éliminées par Jie Zheng et Alona Bondarenko.

OPEN D'AUSTRALIE - 3e tour dames

. LA SENSATION DU JOUR

Nadia Petrova (RUS, 19) bat Kim Clijsters (BEL, 15) 6-0, 6-1. Prochaine adversaire: Kuznetsova
Svetlana Kuznetsova (RUS, 3) bat Angelique Kerber (ALL, Q) 3-6, 7-5, 6-4

La pression a-t-elle rattrapé Kim Clijsters ? Pour son 2e tournoi du Grand Chelem de la saison, la Belge s'est pris une claque dont elle se souviendra longtemps. Alors que tous les voyants étaient au vert, la Flamande est complètement passée au travers de sa rencontre face à Nadia Petrova. Une joueuse qu'elle connaît bien, pour l'avoir jouée et battue quatre fois en autant de confrontations dans la première partie de sa carrière. Mais, vendredi à Melbourne, la Russe n'a laissé aucune chance à son adversaire pour renverser le cours du match mal débuté. Clijsters a coulé à pic dès les premiers jeux. Avec 41% de premières balles (et 43% de réussite derrière sa première balle, 10% derrière sa seconde) et 17 fautes directes, la Belge n'a pas mis 20 minutes pour concéder la première manche. "J'étais complètement éteinte. Je n'ai pas senti la balle du tout. Je ne sais pas comment le décrire, tout a été... mou. C'est pour ça que j'ai été punie", a résumé Clijsters.

En face, Petrova reste de marbre. Pas d'effusion de joie intempestive. Elle croît à peine au scenario qui se déroule devant ses yeux. Avec un calme olympien, la Russe sert fort et placé (100% de réussite derrière sa première balle, aucune double faute) et appuie là où cela fait mal en retour (3 balles de break converties sur 4) pour conclure le premier set blanc, puis d'enchaîner sur le second en empochant neuf jeux de suite. "Je ne m'attendais évidemment pas à ça, soulignait la Russe à la fin du match, mais à une longue bataille, un match en trois sets. Je suis très contente d'avoir pu gagner comme ça." Clijsters esquisse bien un début de rébellion à 3-1, mais il est trop tard. La Belge manque son unique occasion de break en milieu de second set et termine de sombrer après 52 minutes de calvaire.

"J'ai commencé à y croire quand je l'ai breakée au deuxième set, analysait Petrova. J'ai très, très bien joué. Je lui ai mis la pression dès le premier point et je ne lui ai pas donné l'occasion d'entrer dans la partie." Clijsters n'avait plus subi de défaite en tournoi du Grand Chelem avant les huitièmes de finale depuis Wimbledon 2002. A Melbourne, depuis 2000... "Le plus frustrant est de ne pas savoir pourquoi j'ai joué comme ça. Je n'en ai pas la moindre idée, tout allait bien. Je n'ai rien changé à ma routine. En sport, ça arrive une fois par an, grand maximum, ce genre d'éclipse totale. Moi ça ne m'était plus arrivé depuis des années", s'est-elle étonnée. Quinzième mondiale, victorieuse à Brisbane il y a deux semaines, elle était l'une des principales candidates au titre à Melbourne où elle figure dans la même partie de tableau que l'autre ancienne N.1 mondiale belge, Justine Henin. C'est pourtant Petrova qui s'avance au 4e tour où elle affrontera Kuznetsova ou Kerber. Avant un éventuel duel face à une autre Belge : Henin ou Wickmayer.

. HENIN-WICKMAYER, LES AUTRES BELGES FONT L'EFFORT

Justine Henin (BEL, WC) bat Alisa Kleybanova (RUS, 27) 3-6, 6-4, 6-2
Prochaine adversaire : Wickmayer.
Yanina Wickmayer (BEL, Q) bat Sara Errani (ITA) 6-1, 6-7 (4/7), 6-3

Justine Henin a réussi une remontée fantastique pour battre la Russe Alisa Kleybanova en trois sets 3-6, 6-4, 6-2 et atteindre les huitièmes de finale où elle retrouvera sa compatriote Yanina Wickmayer. La Belge était au bord de la rupture lorsque Kleybanova s'est procurée une balle de 4-1 dans le deuxième set, sauvée de justesse par Henin jusque-là impuissante face à la force de feu de son adversaire.

Assommée par les services et les coups de canon de Kleybanova, l'ancienne N.1 mondiale a profité de la fébrilité de la 31e mondiale au moment de porter l'estocade et de créer la plus grande surprise du tournoi à ce jour. Henin s'est sublimée une nouvelle fois dans les moments importants, alors que la Russe a servi, comme un symbole, une double-faute sur la balle de deuxième set. Le troisième set a nettement tourné à l'avantage de Henin. "C'était de la survie aujourd'hui. C'est toujours bien de gagner un match comme ça où l'on revient de nulle part", a commenté Justine. "Elle a commencé à faiblir au service à la fin du deuxième set et j'ai saisi mes occasions. Je me suis fait peur mais je sais que je peux revenir de n'importe quelle situation, comme je l'ai déjà fait dans le passé. Je suis très contente de m'en être sortie."

Au tour précédent, la Belge avait livré un match époustouflant pour éliminer la Russe Elena Dementieva, N.5 mondiale. Vendredi, elle a montré une autre facette de son talent en refusant de céder, malgré l'adversité. Après avoir survécu à ce match lui permet de s'affirmer un peu plus comme l'une des principales prétendantes à la victoire finale, même si c'est seulement son deuxième tournoi depuis son retour, après 18 mois de retraite. "Pour moi c'est extraordinaire de continuer ici car je suis venue avec des ambitions mais aussi beaucoup d'incertitudes", a tenu à dire Henin. Mon corps n'est plus habitué à tous ces efforts. Après mon dernier match, je n'avais dormi que cinq heures et la nuit dernière n'a pas été terrible non plus. J'étais très fatiguée en me levant ce matin. Aujourd'hui l'intensité a été moindre mais je je suis contente d'avoir deux jours avant mon prochain match."

Yanina Wickmayer, sa prochaine adversaire, s'est également imposée en trois sets devant l'Italienne Sara Errani (6-1, 6-7, 6-3). Yanina, obligée de jouer les qualifications, a conclu une sixième victoire consécutive à Melbourne. La Belge qui sortira vainqueur de ce match pourrait rencontrer Kim Clijsters en quarts. "C'est particulier de retrouver Yanina, une autre Belge. Je ne la connais pas du tout. Pour moi le plus important sera de récupérer", a conclu Henin.

. JANKOVIC COMME IVANOVIC

Alona Bondarenko ( UKR , 31) bat Jelena Jankovic (SRB, 8) 6-2, 6-3
Prochaine adversaire : Zheng.

Jelena Jankovic, N.8 mondiale, a encore déçu en Grand Chelem après sa violente sortie de route devant l'Ukrainienne Alona Bondarenko au troisième tour de l'Open d'Australie, vendredi. Ces éliminations précoces commencent à devenir une habitude pour la Serbe de 24 ans, N.1 mondiale il y a un an, mais qui n'a plus dépassé les huitièmes de finale dans un Grand Chelem depuis sa finale à l'US Open en 2008

Dans les deux tournois majeurs précédents, elle avait disparu dès le troisième tour à Wimbledon et le deuxième à l'US Open, avant de se liquéfier complètement vendredi face à la N.30 mondiale. A l'image de sa compatriote Ana Ivanovic, autre ex-N.1 mondiale en crise, Jankovic manque cruellement de confiance et ce n'est pas sa défaite contre une qualifiée au premier tour à Sydney la semaine dernière qui a arrangé l'affaire. Alona Bondarenko, qui vient de remporter le deuxième titre de sa carrière à Hobart, en a profité pour s'imposer enfin après neuf défaites de suite contre Jankovic, signe là-aussi que la Serbe n'est plus vraiment la même depuis un an. "C'était un mauvais jour pour moi. J'ai fait énormément de fautes, surtout au début du match ce qui lui a donné de la confiance", a convenu Jelena. "Je n'ai pas été à la hauteur. Ce n'était que mon deuxième match de l'année or j'ai besoin de beaucoup de matches matches pour évoluer à un bon niveau. Plus je joue, plus je deviens dangereuse. Je vais progresser. Mon but est de retourner au top."

Vendredi, Jankovic a commis la bagatelle de 40 fautes directes pour seulement 13 coups gagnants, offrant la victoire sur un plateau à Bondarenko. Après avoir battu pour la sixième fois une membre du Top 10, l'Ukrainienne de 25 ans atteint pour la première fois les 8e de finale en Grand Chelem où elle rencontrera dimanche la Française Marion Bartoli ou la Chinoise Zheng Jie. Alona a deux soeurs qui sont également joueuses de tennis, Kateryna, classée deux rangs derrière elle à la 32e place mondiale, et Valeria, qui a arrêté sa carrière professionnelle.

. PLUS DE FRANÇAISES EN LICE

Jie Zheng ( CHN ) bat Marion Bartoli (FRA, 11) 5-7, 6-3, 6-0.
Prochaine adversaire: A.Bondarenko

. CHOC RUSSE A PREVOIR

Dinara Safina (RUS/N.2) bat Elena Baltacha (GBR) 6-1, 6-2
Prochaine adversaire : Kirilenko.
Maria Kirilenko (RUS) bat Roberta Vinci (ITA) 7-5, 7-6 (7/4)

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0