OPEN D'AUSTRALIE, 2e tour messieurs :

FEDERER TIENT LE COUP

Open d’Australie
Hewitt-Baghdatis, nouvelle version
21/01/2010 À 10:37

Roger Federer (SUI, 1) bat Victor Hanescu (ROU) 6-2, 6-3, 6-2
Prochain adversaire : Montanes (ESP, 31)

Ceux qui pensaient que le trône de Federer vacillait en ont pour leur argent. Après un premier tour peu convaincant face à Andreev, qui a eu trois balles pour mener deux sets à un, le Suisse n'a pas tardé à remettre les pendules à l'heure, offrant face au Roumain Hanescu une partition dont lui seul a le secret.

Emprunté pour son entrée dans le tournoi, le numéro un mondial a parfaitement rectifié le tir. Ancien 26e au classement ATP, quart de finaliste à Roland-Garros, Hanescu n'est pas le premier venu sur le planète tennis et pourtant, exceptées cinq balles de break, dont trois consécutives au cours de la première manche, il n'a jamais été en mesure d'enrayer l'exceptionnel horloge suisse. Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, le numéro un mondial a signé un véritable récital, faisant étalage de toute l'étendue de son arsenal.

Malgré des efforts incessants et louables, le Roumain n'a jamais pu mettre en évidence la moindre faille dans la machine helvète. Services précis, volées aiguisées, accélérations de fond de court décapantes... Roger Federer n'a rien laissé au hasard pour rendre une copie royale, digne du Prince Williams présent dans les tribunes. 52 coups gagnants pour seulement 18 fautes directes... Quand il évolue à un tel niveau, peu de joueurs ont les moyens de mettre en doute sa supériorité. L'heure de la succession n'a pas encore sonné. N'est-ce pas William ?

LA PERF' DU JOUR :

. MarcosBaghdatis (CHY) bat David Ferrer (ESP, 17) 4-6, 3-6, 7-6 (7/4), 6-3, 6-1
Prochain adversaire : Hewitt.
LleytonHewitt (AUS, 22) bat Donald Young (EU) 7-6, 6-4, 6-1

LES FRANÇAIS :

Il n'y a plus que trois Français et une Française en course à l'Open d'Australie de tennis après les défaites de Michaël Llodra et Julie Coin au deuxième tour, jeudi à la mi-journée à Melbourne. Jo-Wilfried Tsonga a rejoint au troisième tour Gaël Monfils, Florent Serra et Marion Bartoli, qualifiés depuis la veille. Quoiqu'il arrive, la France fera moins bien que l'année dernière, où ils étaient neuf représentants au troisième tour, un record.

TSONGA AVAIT FAIM

Jo-WilfriedTsonga (FRA, 10) bat Taylor Dent (EU) 6-4, 6-3, 6-3
Prochain adversaire : Haas.

Peu convaincu par son entrée dans le tournoi face à l'Ukrainien Stakovsky, malgré une qualification acquise en trois sets, Jo-Wilfried Tsonga ne s'est pas fait attendre pour rendre une copie d'un tout autre acabit. Pourtant, généralement peu à l'aise face aux gros serveurs et adeptes du service volée, le numéro tricolore a littéralement marché sur Taylor Dent, faisant la démonstration de ses immenses progrès réalisés en retour. "Je retourne mieux, même face à un grand serveur comme Taylor, même quand ça vient à 230 km/h, je retourne ! ", a-t-il ainsi lancé tout sourire à l'issue de son match.

Marqué par ses défaites successives face à Karlovic à Wimbledon, Isner à Washington et Guccione à Cincinnati, trois joueurs réputés avant tout pour leur puissance au service, le protégé d'Eric Winogradsky avait décidé pendant sa préparation hivernale de mettre l'accent sur le retour. Le travail effectué semble avoir été efficace. Comme un symbole de ces progrès, le Tricolore plantait dès sa première balle un retour court croisé tonitruant. Le ton était donné et Jo n'allait alors plus jamais lâcher sa proie.

Eloigné des courts entre 2006 et 2009 à cause d'une fracture à une vertèbre nécessitant deux opérations et le port d'un corset pendant près d'un an, Taylor Dent a donné le sentiment de ne pas vraiment joué dans la même catégorie. Pourtant réputé pour la puissance de son engagement, pour sa qualité athlétique et sa couverture de terrain au filet, le bombardier US, réduit au simple rôle de faire-valoir, n'a jamais réussi à bousculer Jo, encaissant une pluie de retours tonitruants et passing précis. Mis en confiance par son efficacité au service (seulement 25% des points concédés sur ses jeux de service, une seule balle de break concédée), le Français, ultra-concentré, a évolué en pleine confiance, régalant le public de la Hisense Arena de coups droits ravageurs, volées et lob parfaitement contrôlés... la saison semble lancée.

LLODRA ET ROBERT : SCENARIO CATASTROPHE
Les deux joueurs menaient deux sets à zéro avant de se faire reprendre.

. JuanMonaco (ARG, 30) bat Michael Llodra (FRA) 3-6, 3-6, 7-6(5), 6-1, 6-3
Prochain adversaire : Davydenko.

Michaël Llodra a manqué le coche au deuxième tour de l'Open d'Australie où il a laissé passer une avance de deux sets et d'un break d'avance face à l'Argentin Juan Monaco, jeudi. Il a mené 6-3, 6-3, 3-1 avant de s'effriter et perdre les trois derniers sets 7-6, 6-1, 6-3. Le Parisien de 29 ans, un des rares serveurs-volleyeurs du circuit a longtemps contrôlé la partie, en prenant le filet dès que possible (113 montées pour 59 réussites!). Une fois le troisième set envolé, il a craqué physiquement face à Monaco, tête de série N.30 qui réussit pour la deuxième fois de sa carrière à remonter un déficit de deux sets à zéro pour gagner le droit d'affronter Nikolay Davydenko au prochain tour.

"Je fais un bon début de match mais à 3-1 au troisième set je ne prends pas assez de temps pour servir alors que j'avais le soleil dans les yeux. A la fin du set, je commence à ressentir un coup de moins bien. J'ai un regret sur le tie-break dans ce set mais ensuite mes douleurs au pied sont devenues insupportables. J'ai quatre ou cinq ampoules. Mes pieds sont dans un état catastrophique. Et il faisait très chaud. J'ai fait avec les moyens du bord mais ça n'a pas suffi", a expliqué Mika. Il a même été obligé d'échnager ses chaussures avec le préparateur physique de la FFT, Paul Quétin, en cours de match.
Llodra, 72e mondial, avait battu un autre Argentin Martin Vassallo Arguello en ouverture, il pouvait atteindre pour la première fois de sa carrière le troisième tour à Melbourne. C'était l'occasion aussi d'enterrer définitivement une période difficile puisqu'il avait perdu au premier tour de ses deux premiers tournois de l'année, handicapé par une douleur au dos. Malgré une surface qui convient a priori à son jeu, Llodra n'avait plus dépassé le premier tour à Melbourne depuis sa première participation en 2000.

. Albert Montanes (ESP, 31) bat Stéphane Robert (FRA) 4-6, 6-7 (3/7), 6-2, 6-3, 6-2.
Prochain adversaire: Federer ou Hanescu.

DAVYDENKO AU PAS DE CHARGE

. NikolayDavydenko (RUS, 6) bat IllyaMarchenko (UKR, Q) 6-3, 6-3, 6-0Prochain adversaire : Monaco.

DJOKOVIC SANS PRESSION

. NovakDjokovic(SER, 3) bat Marco Chiudinelli (SUI) 3-6, 6-1, 6-1, 6-3
Prochain adversaire : Istomin

AUTRES RESULTATS

MikhailYouzhny (RUS, 20) bat Jan Hajek (RTC) 6-2, 6-1, 6-1

FernandoVerdasco (ESP, 9) bat Ivan Sergeyev (UKR, Q) 6-1, 6-2, 6-2.

Open d’Australie
Halep : "Je n'ai pas eu peur de perdre"
25/01/2018 À 13:52
Open d’Australie
La révolution Li
28/01/2011 À 09:23