Getty Images

A l'épreuve du temps

Federer à l’épreuve du temps
Par Eurosport

Le 23/01/2012 à 17:09Mis à jour Le 23/01/2012 à 18:33

Roger Federer peut toujours devenir le 11e joueur de l'ère open à remporter un titre majeur à 30 ans. Alors qu'il s'apprête à jouer le 1000e match de sa carrière face à Juan Martin Del Potro, le Suisse est un trentenaire qui se porte à merveille. Et ce, grâce à une condition physique parfaite.

A Melbourne Park, vous avez toutes les chances de rencontrer un n°1 mondial au détour d’un couloir. Entre l’actuel détenteur du dossard, Novak Djokovic, les anciens meilleurs joueurs du monde encore en activité comme Rafael Nadal, Roger Federer et Lleyton Hewitt, et tous les retraités venus entraîner, commenter les rencontres pour le compte d’une chaîne de télé ou jouer le tournoi des légendes -Ivan Lendl, Mats Wilander, Yevgeny Kafelnikov, Patrick Rafter, Jim Courier, John McEnroe, Thomas Muster, Chris Evert, Martina Navratilova, Martina Hingis…- vous avez l’embarras du choix.

La plupart d’entre eux nous renvoient à un passé relativement récent et à un temps où il était "courant" de voir des adolescents gagner des tournois du Grand Chelem à 17 ans -Michael Chang, Boris Becker, Mats Wilander, Björn Borg…. Aujourd’hui, c’est pratiquement inimaginable. L’expérience et la maturité physique sont devenues des ingrédients essentiels de la victoire et à l’instar de Roger Federer, les trentenaires affichent une santé éclatante. Dans le tournoi masculin, il y avait ainsi… 40 joueurs nés en 1982 ou avant soit 31% du total.

Cahill: "Roger est un athlète exceptionnel"

AFP

Lorsque vous vous trouvez à côté de Roger Federer, il est facile d’être surpris par la relative "modestie" de son gabarit. Il n’y a rien d’imposant, ses bras étant notamment à peine gonflés de muscles contrairement à Rafael Nadal ou Gaël Monfils. Petits, ces biceps ressemblent à deux grosses balles en caoutchouc. Chez Federer, tout respire, en fait, l’explosivité et la tonicité. Il est à la fois léger et puissant.

Une harmonie de gestes parfaite

"Roger est un athlète exceptionnel, souligne Darren Cahill, l’entraîneur australien avec qui il a fugacement collaboré. Il est à la fois très rapide, notamment sur les 5-10 premiers mètres et très endurant. Focalisez-vous visuellement sur son seul jeu de jambes et vous assisterez à un spectacle vraiment fascinant." Un personnage est à la base de cette fantastique construction physique qui résiste donc superbement à l’épreuve du temps et des blessures. Il s’appelle Pierre Paganini, un ancien décathlonien suisse, qui supervisa Federer dans son adolescence au sports-études d’Ecublens avant de devenir son préparateur physique attitré voilà une dizaine d’années. Paganini est rarement présent sur les tournois -il n’est pas à Melbourne. Suivant la consigne de discrétion édictée en règle d’or de l’entourage du sextuple vainqueur de Wimbledon, il n’a pas souhaité répondre à nos questions par téléphone ou par e-mail. "Plus tard", a-t-il poliment indiqué.

EFE

"La force de Roger, c’est l’harmonie entre ce qu’il veut faire avec sa raquette, la façon dont il gère sa tête et la façon dont il veut que son corps s’exprime", avait glissé Pierre Paganini dans une ancienne interview à L’Equipe. A l’image de sa vie personnelle complètement en ordre depuis sa première rencontre avec sa future épouse en 2000, Federer semble avoir trouvé et maintenu cet équilibre parfait depuis le début de sa formidable saga de champion.

SUIVEZ L'OPEN D'AUSTRALIE EN DIRECT SUR EUROSPORT PLAYER ET SUR L'ANTENNE D'EUROSPORT !

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0