Kokkinakis - Gulbis (1er tour)

Une affiche qui sent bon l'issue improbable. Ernests Gulbis a changé de dimension en atteignant les demi-finales de Roland-Garros l'an passé après des victoires sur Federer et Berdych. Thanasi Kokkinakis, lui, attend toujours son heure du haut de ses 18 ans. A Brisbane, le 147e mondial a dominé Benneteau d'entrée de tournoi en deux sets. Et rien de tel qu'un Grand Chelem à la maison pour se transcender davantage.

Almagro - Nishikori (1er tour)

Open d'Australie
A cause d'un poignet encore douloureux, Del Potro préfère renoncer à Melbourne
18/01/2015 À 07:22
Le combat peut paraître déséquilibré entre Nishikori, Top 5 en pleine confiance, et Almagro, blessé la majeure partie de la saison dernière à l'épaule et au pied gauche et retombé à la 66e place mondiale. Mais leurs deux premières rencontres ont été suffisamment accrochées pour ne pas donner vainqueur le Japonais trop vite...

Kei Nishikori.

Crédit: Panoramic

Thiem - Bautista Agut (1er tour)

S'il y a un match du premier tour qui vaudrait le coup d'oeil, ce serait peut-être cette première rencontre entre Thiem et Bautista Agut. D'un côté le grand espoir du tennis autrichien, 37e mondial à 21 ans, qui a signé un huitième de finale à l'US Open. Et de l'autre, un Espagnol Top 15 mondial qui excelle sur toutes les surfaces et qui était huitième-de-finaliste à Melbourne et New York l'an passé.

Monfils - Pouille (1er tour)

A défaut de pouvoir assister à un match entre Monfils et Del Potro, les spectateurs auront peut-être l'occasion de voir un duel de puncheur entre le numéro un français et Jerzy Janowicz au 2e tour. Mais avant cela, le Tricolore aura sur sa route Lucas Pouille, récent demi-finaliste au tournoi d'Auckland, qui pourrait peut-être créer une surprise : Monfils a récemment expliqué avoir des problèmes physiques et personnels à gérer...

Lopez - Mannarino (2e tour)

Finaliste à Auckland, Adrian Mannarino commence l'année tambour battant. Il n'aura pas trop le temps de lever le pied car l'Open d'Australie lui promet une affiche intéressante s'il passe le Slovène Blaz Rola au premier tour : il retrouvera l'Espagnol Feliciano Lopez, 14e mondial qui aime les surfaces rapides. Une victoire serait un sacré coup d'éclat pour le 44e mondial, tombé face à Ferrer en quatre sets l'an passé en Australie.

Adrian Mannarino lors de sa demi-finale à Auckland contre Lucas Pouille, le 16 janvier 2015

Crédit: AFP

Benneteau - Hewitt (2e tour)

Voilà un match qui pourrait durer longtemps entre un Julien Benneteau capable de coups d'éclat et un Lleyton Hewitt qui n'en finit plus de renaître de ses cendres. Après un début de saison difficile pour le Bressan (avec deux défaites pour une seule victoire), ce match pourrait parfaitement le lancer en Australie avant de retrouver éventuellement Milos Raonic au 3e tour.

Julien Benneteau à Kuala Lumpur - ATP 2014

Crédit: AFP

Mathieu - Tomic (2e tour)

Un match de cogneurs en perspective entre ces deux joueurs, qui se jouera indéniablement au mental. Mais cette rencontre aura lieu si les deux hommes dominent respectivement les Allemands Kohlschreiber et Kamke au premier tour. Ce qui serait une bonne nouvelle pour ces deux "galériens" du circuit qui pourront allègrement se lâcher pour fêter ça. 

Simon - Ferrer (3e tour)

Difficile de passer à côté de ce match du 3e tour qui pourrait opposer Gilles Simon à David Ferrer, comme à l'US Open de l'an passé. Cette première rencontre entre eux dans le cadre d'un Grand Chelem s'était soldée par une victoire en quatre manches du Français. C'est à Melbourne qu'il a joué son unique quart de finale dans un tournoi majeur il y a six ans. Pour y retourner, il devra d'abord confirmer son exploit face à Ferrer, avant d'affronter éventuellement Nishikori en huitièmes.

Gilles Simon a été dominé par Verdasco dès le premier set

Crédit: AFP

Djokovic - Verdasco (3e tour)

Un match sans doute pour les plus nostalgiques. En 2005, au 3e tour de l'US Open, ces deux-là avaient livré un superbe combat en cinq manches remporté par Verdasco. Dix ans plus tard, le Serbe domine le circuit mais l'Espagnol de 31 ans est encore un sacré client du haut de son 33e rang mondial. Et un dur à cuire : depuis 2009, année où il a signé une demi-finale à Melbourne, il est tombé cinq fois en cinq sets en Australie.

Nadal - Rosol (3e tour)

Cette affiche rappellera de mauvais souvenirs pour certains, de meilleurs pour d'autres, mais depuis ce 2e tour de Wimbledon 2012 où le Tchèque, aujourd'hui Top 30 mondial, avait dominé l'Espagnol en cinq manches, leur rencontre a quelque chose de spécial. Deux rencontres ont suivi entre eux. La dernière encore à Wimbledon l'an passé, s'était soldée sur une victoire en quatre sets serrés de Nadal. A Melbourne, c'est un 3e tour qui les attend où la joute vaudra le détour.

Rosol Lukas Nadal Rafael

Crédit: AFP

Goffin - Baghdatis (2e tour)

Une affiche explosive nous sera peut-être promise au deuxième tour entre David Goffin, jeune Belge qui a fait exploser son talent l'an passé en remportant 6 tournois (4 Challengers et 2 ATP) en deux mois, et Marcos Baghdatis, finaliste à Melbourne en 2006 mais toujours capable de coups d'éclats sur cette surface. Le vainqueur aura un plus gros morceau au 3e tour : Grigor Dimitrov. Une autre superbe affiche en perspective.

Chardy - Federer (3e tour)

Beaucoup de joueurs refusent de regarder très loin dans leur partie de tableau. Nous avons pris la liberté de noter pour Chardy qu'un 3e tour très relevé l'attend face à Roger Federer. En 2014, le Français et le Suisse se sont croisés trois fois et le Palois avait réussi à le dominer sur la terre romaine. En Australie, ce sera sans doute une autre histoire pour le 31e mondial qui avait signé un exploit à Melbourne il y a deux ans face à Juan Martin Del Potro... au 3e tour.

Roger Federer à l'heure de sa 1000e victoire en carrière.

Crédit: Panoramic

Regardez cet événement sur Eurosport Player
Coupe Davis
Tsonga : "Je n'aurais jamais dû jouer cette finale"
16/01/2015 À 10:47
Open d'Australie
Pour aller loin à Melbourne, les Français devront sortir le grand jeu...
16/01/2015 À 01:15