AFP

Open d'Australie : Les 6 stats qui donnent à la défaite de Roger Federer une portée historique

Les 6 stats qui donnent à la défaite de Federer une portée historique

Le 23/01/2015 à 14:21Mis à jour Le 23/01/2015 à 14:51

Roger Federer est tombé vendredi face à un excellent Andreas Seppi (6-4, 7-6, 4-6, 7-6). Une défaite au troisième tour en Grand Chelem : un événement rare dans la carrière du Suisse, vainqueur de 17 titres en Majeur.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Depuis 2001, il avait toujours vu la 2e semaine à Melbourne

Roger Federer n'avait plus perdu au troisième tour de l'Open d'Australie depuis 2001. A l'époque, Arnaud Clément avait battu le Suisse, qui ne participait au tournoi des Antipodes que pour la deuxième fois de sa carrière (7-6, 6-4, 6-4). Le Français, qui l’avait aussi vaincu en 2000 au même stade de la compétition, était en route vers la finale, perdue face à Andre Agassi.

Federer s’arrête à onze

Roger Federer restait, avant le crash de vendredi, sur une série impressionnante de 11 demi-finales d'affilée à l'Open d'Australie ! C'est la dernière série de ce genre dont pouvait encore se targuer le Suisse. Sur ses onze demies australiennes, Federer en a gagné 5 (pour 4 titres). Il avait perdu les quatre dernières (de 2011 à 2014).

Kuerten, Stakhovsky et… Seppi

L’Italien rejoint un duo : celui des joueurs qui, depuis 2003 et son premier sacre à Wimbledon, ont été capables de sortir Roger Federer avant les huitièmes de finale de Grand Chelem. Stakhovsky avait réussi ce tour de force en 32e de finale sur le gazon londonien, en 2013 (6-7, 7-6, 7-5, 7-6). Gustavo Kuerten, lui, s’était offert l’ogre helvète sur sa terre préférée, à Roland-Garros en 2004 (6-4, 6-4, 6-4). Depuis, le deuxième joueur mondial avait toujours atteint le stade des huitièmes de finale en Majeur.

Andreas Seppi vs Roger Federer - Australian Open 2015 (AFP)

Andreas Seppi vs Roger Federer - Australian Open 2015 (AFP)AFP

Federer, première "grosse tête" coupée

Roger Federer n'avait plus été le premier top 10 éliminé d'un tournoi du Grand Chelem depuis Wimbledon 2002. Mario Ancic avait mis fin au parcours du Suisse dès le premier tour  (6-3, 7-6, 6-3). Treize ans après, Federer a revécu ça.

En général, il aime les "petits" et Seppi

En 16 participations à l'Open d'Australie, ce n'est que la cinquième fois que Federer est défait par un joueur moins bien classé que lui. Marat Safin (2005), Novak Djokovic (2008, 2011) et Andy Murray (2013) avait réussi cet exploit. On a dit Safin, Djokovic et Murray. Que des cadors. Mais cette fois-ci, c'est le 46e joueur mondial qui a mis fin au parcours de "Rodgeur". Andreas Seppi a donc réalisé un authentique exploit, d’autant qu’il avait perdu ses dix premiers matches face au Bâlois, dont un premier tour à Melbourne en 2009 (6-1, 7-6, 7-5).

55 fautes directes, 9 doubles fautes : pas du Federer

Ces chiffres ne sont peut-être pas historiques. Mais rares. Roger Federer a beaucoup tenté face à Andreas Seppi, mais avec un déchet trop inhabituel. Malgré 57 points gagnants, le Suisse a commis 55 fautes directes. Le bilan est le même au service, 15 aces à mettre en balance avec ses 9 doubles fautes. Une feuille de statistiques pareille pour le numéro 2 mondial, ça fait un peu désordre.

0
0