Getty Images

Rafael Nadal qualifié pour les huitièmes après sa victoire face à Damir Džumhur (6-1, 6-3, 6-1)

Nadal ne laisse toujours rien en chemin

Le 19/01/2018 à 11:13Mis à jour Le 19/01/2018 à 15:23

OPEN D'AUSTRALIE - Rafael Nadal poursuit son chemin à Melbourne. L'Espagnol s'est facilement qualifié pour les huitièmes de finale après son succès face à Damir Džumhur (6-1, 6-3, 6-1), vendredi, lors du 3e tour. Il affrontera l'Argentin Diego Schwartzman pour une place en quarts, dimanche. Encore un succès et le Majorquin s'assurera de rester N.1 mondial après le tournoi.

Eurosport Player : Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Pour Nadal, la balade de santé continue. Largement supérieur à Damir Džumhur, l'Espagnol s'est facilement qualifié pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie après un succès en trois manches face au Bosnien (6-1, 6-3, 6-2), vendredi lors du 3e tour.

Cette présence en huitième de finale est importante pour l'Espagnol. Le voilà à un petit succès de s'assurer raquette en main de rester N.1 mondial à l'issue du tournoi. Il défiera l'Argentin Diego Schwartzman pour une place en quarts de finale, dimanche prochain. Qualifié pour la deuxième fois de sa carrière pour le 4e tour d'un Majeur, l'Argentin va constituer un test à prendre au sérieux mais évidemment abordable pour le patron du circuit.

Un Džumhur impuissant

Toujours maître de la situation lors de ce 3e tour, Nadal n'a jamais tremblé face à un Džumhur volontaire, très volontaire même, mais trop limité dans un format à trois sets gagnant pour le bousculer. Après trois rencontres dans cette édition 2018, il n'a toujours pas perdu un seul set. Une manière de dire que c'est bien lui le patron.

Si Nadal n'a jamais été repoussé dans ses derniers retranchements, loin de là, il a quand même eu à batailler avec la tête de série N.28. Notamment dans les deux dernières manches où Džumhur est allé au charbon mais sans trouver la continuité nécessaire. Dommage, car il a montré qu'il avait une jolie main sur certains points et mis beaucoup d'implication à tenter de renverser la situation. Mais la répétition des rallyes l'a ravagé physiquement.

Toujours aussi inspiré en retour de service, réglé dès le début du match en coup droit, le Majorquin n'a vécu que deux passages compliqués lors de ce match. Quand il a concédé le debreak à 2-1 dans le deuxième set et au moment de servir pour débuter le dernier acte. Un jeu de service bouclé après de longues minutes de bataille. Cet engagement difficile à remporter, c'est une récurrence chez lui depuis le début du tournoi. Pour le reste des opérations, R.A.S : Nadal a fait du Nadal. Il faudra être très costaud pour le battre à Melbourne.

Rafael Nadal lors de l'Open d'Australie 2018
0
0