Tennis
Open d'Australie

Kyrgios électrise Melbourne et attend Nadal

Partager avec
Copier
Partager cet article

Nick Kyrgios après sa victoire épique contre Khachanov.

Crédit: Getty Images

ParMaxime Battistella
25/01/2020 à 12:38 | Mis à jour 25/01/2020 à 14:46

OPEN D'AUSTRALIE - 24 heures après la victoire à l'arraché de Federer contre Millman, Melbourne a encore vécu un match de folie en "night session", samedi. Au terme d'un énorme combat, Nick Kyrgios est venu à bout de Karen Khachanov en cinq sets, au super tie-break (6-2, 7-6, 6-7, 6-7, 7-6). Le voilà en huitièmes de finale, pour un choc contre Rafael Nadal que toute l'Australie attend.

Il est allé au bout de lui-même et en a finalement été récompensé. Nick Kyrgios sera bien au rendez-vous tant attendu par le public australien face au numéro 1 mondial Rafael Nadal en huitième de finale, mais que ce fut dur ! L’Australien a dû s’arracher pour vaincre Karen Khachanov (6-2, 7-6, 6-7, 6-7, 7-6) après 4h26 d’un duel irrespirable de serveurs, samedi à Melbourne. Il a réussi à surmonter la déception d’avoir laissé filer deux balles de match dans les troisième et quatrième sets pour s’en sortir in extremis 10 points à 8 au super tie-break.

Kyrgios électrique, Khachanov héroïque : la Melbourne Arena a vécu un grand moment

00:03:18

ATP Dubaï

Une balade de plus pour Djokovic

27/02/2020 À 17:34

Incorrigible Nick Kyrgios. Alors qu’il semblait se diriger vers une victoire solide mais sans étincelles, l’Australien a finalement eu le dernier mot après un combat homérique. Ce n’est ni les spectateurs d’une Melbourne Arena en transe, ni les audiences des télévisions internationales, ni Rafael Nadal, sûrement bien installé dans son canapé, qui s’en plaindront. Après la victoire au bout du suspense de Roger Federer la veille, le premier tournoi du Grand Chelem de l’année a déjà eu son lot d’émotions fortes alors que la première semaine se termine à peine.

Kyrgios : "Là, je ne pense pas à Nadal, je pense à mes jambes et à aller manger"

00:04:26

Comme face à Simon, Kyrgios s'est relâché

S’il a exulté les bras en croix allongé sur le court après une dernière faute en revers de Khachanov, c’est que Nick Kyrgios sait qu’il l’a échappé belle. Pendant une heure et demie environ, il avait pourtant réalisé le match presque parfait. Surfant sur une avance de deux sets, l’Australien pouvait compter sur un service très solide : il n’avait ainsi concédé qu’une balle de break et maîtrisait tactiquement les événements.

Supérieur à l’échange grâce à ses changements de rythme, il avait même fait le break à 2 partout, si bien que l’on pensait l’affaire emballée. Mais il a suffi d’un moment de déconcentration à 4-3 pour que Khachanov s’engouffre dans la brèche. Après avoir refait son retard, le Russe a repris la direction des opérations face à un Kyrgios plus passif et s’est montré extrêmement solide nerveusement dans les tie-breaks des troisième et quatrième sets, écartant à chaque fois une balle de match sur son service, avant de remettre les compteurs à zéro.

Comment Kyrgios a arraché la victoire : les 3 derniers points d'un match de folie

00:02:44

Un super tie-break électrique

Beaucoup moins inspiré à la relance, l’Australien s’est appuyé avant tout sur la qualité de son service dans la seconde partie du match (33 aces, 82 % de réussite derrière sa première balle). Imprenables sur leurs engagements, les deux hommes se sont logiquement départagés lors d’un super tie-break décisif qui a rapidement semblé inéluctable. Et alors que Kyrgios subissait la puissance adverse, la magie a opéré à 8 points à 7, mini-break contre lui.

D’une fusée en revers long de ligne accompagnée par la clameur du public aussie, il a amorcé une série de trois points qui l’a mené à la victoire, quasiment deux heures après sa première balle de match. La remontée fut moins spectaculaire que celle de Federer la veille, mais elle a bien autant tenu les spectateurs en haleine. Aussi beau soit-il, ce succès pourrait toutefois peser lourd dans les jambes de Kyrgios avant son choc face à un Nadal très économe de ses efforts depuis le début de sa quinzaine.

Open d'Australie

Un gros combat, mais à la fin, c'est Rafa qui gagne

27/01/2020 À 11:34
Open d'Australie

Toute l'Australie attend ça !

26/01/2020 À 16:22
Dans le même sujet
TennisOpen d'AustralieNick KyrgiosKaren Khachanov
Partager avec
Copier
Partager cet article