C'était il y a dix ans. Et un mois. Lorsque Novak Djokovic se présente en Australie, il ne compte toujours "qu'un" titre du Grand Chelem. A 23 ans, il a encore le temps, mais trois ans après son sacre initial sur une grande scène, déjà à Melbourne, il peine à se départir de ce statut de troisième homme qui commence à lui peser. Le tennis se résume encore très largement à Roger Federer et Rafael Nadal.
Depuis que le Serbe a ouvert son compteur en 2008 contre Jo-Wilfried Tsonga, le Suisse et l'Espagnol ont repris la main, remportant 10 des 11 tournois du Grand Chelem suivants. Seule exception, l'US Open 2009, enlevé par Juan Martin Del Potro. Oui, quand débute l'année 2011, Djokovic et Del Potro comptent autant de victoires majuscules : une chacun.

Federer, Nadal & Djokovic

Crédit: Eurosport

Open d'Australie
Eurosport prolonge ses droits de diffusion de l'Open d'Australie pour une décennie supplémentaire
07/09/2021 À 08:22
Dix ans plus tard, le monde a changé. C'est celui de Novak Djokovic. Qui aurait pu imaginer, lorsque l'Open d'Australie 2011 s'est amorcé, que le "Djoker" parviendrait à fondre de la sorte sur Federer et Nadal dans cette folle course aux records qui inscrit cette génération du "Big 3" comme la plus marquante, au moins au plan statistique, de l'histoire de ce sport.
Rappel du pointage d'alors :
Roger Federer : 16 titres du Grand Chelem
Rafael Nadal : 9 titres du Grand Chelem
Novak Djokovic : 1 titre
Une décennie plus tard :
Roger Federer : 20 titres
Rafael Nadal : 20 titres
Novak Djokovic : 18 titres
Sur les 40 derniers tournois majeurs disputés, Djokovic en a remporté 17. Plus que Nadal et Federer réunis. Nadal a ajouté onze victoires à son palmarès, Federer quatre. A eux deux, ils n'atteignent donc pas le total du champion de Belgrade sur la période. Bien évidemment, la responsabilité en incombe surtout au Suisse, très en retrait de ses deux rivaux au cours de ces dix dernières années en dépit de son retour de flamme avec ses trois titres en douze mois de janvier 2017 à janvier 2018.
Novak Djokovic a placé deux énormes coups d'accélérateur. Le premier entre 2011 et le milieu de l'année 2016. Lorsqu'il boucle son Grand Chelem sur deux ans à Roland-Garros en 2016, "Nole" revient alors à portée de fusil : 17-14-12. Il n'est qu'à deux longueurs de Nadal et seulement cinq d'un Federer bloqué à 17 depuis près de quatre ans.
La seconde débute à l'été 2018, alors qu'il n'a plus rien gagné depuis deux ans. On le croit à nouveau trop loin. Résultat, il a empilé six titres majeurs sur les dix derniers disputés. Il n'est plus qu'à deux titres du record, désormais codétenu, depuis le dernier Roland-Garros, par Nadal et Federer. L'inimaginable n'est plus très loin de se produire. D'ici la fin de l'année 2021, il peut dépasser les deux autres géants. Il lui faudrait pour cela réussir le premier Grand Chelem calendaire depuis Rod Laver en 1969. A bientôt 34 ans, la chose semble invraisemblable, mais sait-on jamais.

New York - Melbourne, même combat ? En février, Djokovic avait détruit Medvedev

Federer a, en tout cas, beaucoup plus de souci à se faire que Nadal. Après plus d'une année d'absence, il va retrouver prochainement la compétition, mais à quelques mois de son 40e anniversaire, ses chances de remporter un nouveau titre du Grand Chelem semblent minces. A Wimbledon, peut-être... Mais il risque fort de rester scotché à 20. Le Majorquin, lui, sur la seule foi de son écrasante domination terrienne, peut envisager plus sereinement la suite. Goran Ivanisevic, l'entraîneur de Djokovic, est d'ailleurs convaincu que "Rodgeur" sera bientôt le numéro 3 dans cette liste. "Il y a deux ans, j'avais dit que je pensais que Rafa et Novak dépasseraient Roger. Tous les deux. Je le crois toujours", a soufflé le Croate dimanche après la finale.
Alors, à combien finiront-ils ? Jusqu'où ira Djokovic ? Tout en haut ? "Ils vont même peut-être aller chercher Serena et Margaret Court, qui sait ?", évoque encore Ivanisevic à propos des 23 titres de l’Américaine et des 24 de l’Australienne, record absolu, hommes et femmes confondus. "Rafa va en gagner encore un ou deux à Roland-Garros, c'est sûr, ajoute Goran. Un seul, j'espère ! Je veux bien lui en donner un (sourire). Mais Novak sera favori à Wimbledon et à l'US Open.Ce qu'ils font sur le court est vraiment incroyable."
Reste que si on a pu parler de Big Four ou de Big Three, le tennis masculin, aujourd'hui, se résume à un Big Two. Et sur ces dix années totalement folles, cette décennie Djokovic, le Serbe a même crée sa propre dimension : le Big One.

Di Pasquale : "Federer se fera dépasser par Djokovic et Nadal en nombre de Grands Chelems"

Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44
Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22