Novak Djokovic a voulu la jouer grand seigneur. Mais il a reçu une fin de non-recevoir. Le Serbe a tenté d'apporter son aide aux joueurs placés en quarantaine sans autorisation d'entraînement avant l'Open d'Australie qui doit débuter le 8 février. Alors qu'il réalise sa quatorzaine à Adelaïde où il disputera un tournoi exhibition avec notamment Rafael Nadal et Dominic Thiem, le numéro un mondial reste concerné par le sort de ses collègues. Et il a envoyé une lettre à Craig Tiley, le directeur de l'Open d'Australie, pour lui soumettre quelques propositions aptes à rendre la vie des confinés de Melbourne plus tolérable.
Selon le journaliste espagnol Fernando Murciego qui révèle ces propositions sur le site Punto de Break, Novak Djokovic a ainsi demandé que les joueurs puissent bénéficier de matériel d'entraînement et de fitness dans toutes les chambres mais aussi de la nourriture adaptée au régime alimentaire d'un sportif de haut niveau. Il voulait aussi l'autorisation pour chaque joueur de voir son coach et son préparateur physique ou encore de placer le plus de joueurs possibles dans des maisons privées avec des courts de tennis.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44
Nous avons été très clairs dès le début
L'ancien président du conseil des joueurs de l'ATP, qui a fondé une nouvelle association, la Professional Tennis Players Association (PTPA) avec Vasek Pospisil, n'a cependant pas obtenu gain de cause. "C'est un non ferme", a ainsi répondu la commissaire à la quarantaine de Covid-19 de l'Etat de Victoria, Emma Cassar sur une radio australienne. Les 72 joueurs confinés deux semaines sans autorisation de s'entraîner vont donc devoir prendre leur mal en patience.
Tous ont été placés à l'isolement strict car ils sont considérés comme cas contacts après avoir voyagé dans des avions où des tests positifs au Covid-19 ont été détectés à l'arrivée. "Nous avons été très clairs dès le début, c'est pourquoi nous avons regroupé les joueurs par contingents, il y avait toujours un risque que quelqu'un soit positif et doive passer 14 jours en quarantaine", répond le patron de l'Open d'Australie, Craig Tiley qui s’active cependant pour que les joueurs disposent de matériel pour s'entraîner dans leur chambre. Et Novak Djokovic n'y changera rien.

Surf de chambre, morse et volée-matelas : le quotidien lunaire des confinés de Melbourne

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59