Une grande première pour un anniversaire ? Dimanche, Félix Auger-Aliassime va tenter de se hisser pour la première fois de sa jeune carrière en quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Ce serait une façon de valider la progression linéaire du Canadien. Même si certains jugent qu'elle pourrait être encore plus rapide, il convient de rappeler que le jeune homme n'a encore que 20 ans.
Probant vainqueur de son pote Denis Shapovalov en 16es de finale, Auger-Aliassime n'est pas novice à ce niveau puisqu'il avait déjà atteint les huitièmes à l'US Open en septembre dernier. La grande différence ? Les perspectives. A New York, il avait dû se coltiner Dominic Thiem, futur vainqueur du tournoi. Une marche encore trop haute pour lui. Cette fois, c'est l'invité surprise, Aslan Karatsev, qui lui est proposé. Sur le papier, FAA a donc un excellent coup à jouer. Une bonne nouvelle ? Oui et non.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Un revers toujours délicieux et une montée en puissance : Thiem assume son statut

Karatsev ? Méfiance...

Le Québécois n'est pas non plus un taulier des deuxièmes semaines en Grand Chelem et en dépit de sa jeunesse, voilà qu'il doit aborder un huitième avec l'étiquette de l'archi-favori. Karatsev a beau avoir sept ans de plus que lui, il n'avait encore jamais mis les pieds dans un tableau principal de Grand Chelem jusqu'à cet Open d'Australie. Le Russe, sorti des qualifications, vit une sorte de conte de fées. Il a passé trois tours sans perdre un seul set, et sa dernière victoire en date, vendredi, contre le N°8 mondial Diego Schwartzman, sur lequel il a gentiment roulé, indique qu'il faut clairement le prendre au sérieux.
"De mon point de vue, précise d'ailleurs Auger-Aliassime, il n'est plus un qualifié russe. C'est plus un Russe qui va jouer les huitièmes de finale. Il n'y a pas de match facile, donc ce sera dur. On a vu ce qu'il était capable de faire contre Diego. Diego, c'est un joueur très dur à battre, je l'ai joué, donc je sais ce que ça représente. Je vais devoir être prêt à relever ce challenge-là." Un match clairement très important pour lui, non seulement pour lui ouvrir les portes de son premier quart de finale majeur et, potentiellement, du Top 15 mondial, mais aussi pour prouver que, oui, il sait gérer ce type de rendez-vous.

Confiance absolue et agressivité totale : comment Karatsev a laminé Schwartzman

Le cap des 100 000 dollars

Ce n'est certes pas une finale de tournoi, mais dans l'approche, il y a un peu de ça, avec, au bout de la rencontre, l'entrée dans un territoire qu'il n'a encore jamais foulé. L'enjeu a donc quelque chose de comparable dans le sens où, autant que son adversaire, le Montréalais va devoir se dominer lui-même. Un tel pas en avant serait, en tout cas, un beau cadeau pour célébrer le premier anniversaire du projet humanitaire dans lequel il s'est lancé et dont il voit avec plaisir qu'il prend aujourd'hui une tournure concrète, comme il le souhaitait.
C'est en février 2020 que Félix Auger-Aliassime a annoncé la mise en place du projet baptisé #FFAPointsForChange, destiné à construire un avenir meilleur pour les jeunes générations au Togo, pays dont est originaire son papa. Un engagement personnel lié à son histoire familiale et son éducation. Jouer au tennis, mais pas seulement. Jouer au tennis pour en faire quelque chose. Son rôle direct ? Le Canadien donne 5 dollars à chaque point remporté dans un match, son partenaire BNPParibas versant de son côté 15 dollars. Un ace, une double faute adverse, un passing gagnant, peu importe : chaque point rapporte 20 dollars pour financer son projet, opéré sur le terrain par l'ONG Care à travers le programme EduChange.
"Ce n'est pas que ma carrière n'aurait pas eu de sens sans ce projet, c'est juste que ça la mène à un autre niveau, nous avait confié Félix Auger-Aliassime l'an passé au moment du lancement. Ça donne beaucoup plus de sens à ce que je fais quand je suis sur le court." Lors du tournoi de préparation de Melbourne, juste avant l'Open d'Australie, il a franchi la barre des 5 000 points gagnés (en raison de l'épidémie du Covid-19, il avait décidé pendant la coupure forcée au printemps dernier de reprendre rétroactivement ses points marqués en 2019 sur les tournois identiques qu'il ne pouvait disputer), soit un total de 100 000 dollars.

Félix Auger-Aliassime.

Crédit: Getty Images

Matériel et formation professionnelle

Le sens de cet engagement a donc pris au fil des mois un aspect concret, comme le souhaitait Félix Auger-Aliassime. Si des choses ont été mis en place dans le cadre de la pandémie, avec des kits d'hygiène (masques, détergeant, eau de javel...) et de dispositifs de lavage de mains, c'est évidemment sur le volet éducatif, le cœur même du projet, que se sont multipliées les réalisations matérielles les plus importantes.
10 écoles primaires de la région de la Kara ont ainsi reçu du matériel pédagogique pour améliorer les conditions d'apprentissage des enfants (cartes du Togo et de l'Afrique, globe terrestre, livres pédagogiques pour les enseignants, etc.). 200 petites filles vulnérables ont-elles reçu des kits scolaires comprenant des cahiers, des stylos, des crayons, des gommes, des règles ou des craies. Ce qui, chez nous, relève de l'évidence mais manquent souvent cruellement là-bas. C'était précisément le sens de la démarche de Félix Auger-Aliassime : collecter des fonds pour transformer les dollars en biens anodins dans le monde occidental mais précieux pour ces enfants.
Le projet EduChange vise aussi le plus long terme en s'attachant à la formation professionnelle des enfants plus âgés. 50 adolescents, dont 37 jeunes filles, vont bénéficier d'une formation dans une domaine de leur choix, allant de la menuiserie à la coiffure, de la mécanique à la couture. Engagé sur le long terme, Félix Auger-Aliassime entend multiplier ce type d'initiatives dans les mois à venir. "Ce qui me plait dans le fait de me lancer très jeune, c'est que ce projet va grandir en même temps que ma carrière", expliquait-il l'an dernier. Ça tombe bien : dimanche, sur la Margaret Court Arena, il a une occasion en or de la faire grandir.
Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59