Nick Kyrgios et sa "passion" pour Novak Djokovic, épisode 812. Eliminé en simple vendredi par Dominic Thiem après une superbe bataille en cinq sets, l'Australien était encore engagé en double avec son camarade Thanasi Kokkinakis. Les deux hommes se sont inclinés dimanche face à la paire composée de Lukasz Kubot et Wesley Koolhof (6-4, 6-4), mais Kyrgios en a tout de même profité pour en rajouter une petite couche dans sa relation à distance avec le numéro un mondial.

Open d'Australie
Kyrgios - Djokovic, ou l'histoire d'une détestation à sens unique
05/02/2021 À 15:02

En rentrant sur une Margaret Court Arena aux tribunes désertes pour cause de confinement dans l'Etat de Victoria, le natif de Canberra a fait mine de saluer la foule en utilisant la traditionnelle et fameuse célébration de Novak Djokovic après chaque victoire, en se tournant à tour de rôle vers chacune des tribunes. Drôle ou fatiguant, selon le point de vue.

Lorsque la paire australienne s'est ensuite présentée en conférence de presse après sa défaite, les questions ont évidemment tourné autour de cette séquence. Là, Kyrgios a manié l'ironie : "C'est juste de l'amour. Je voulais juste essayer de répandre la bonne parole de cette célébration. Tout le monde adore cette célébration. Elle est très aimée."

Une imitation de Djokovic en saluant un public imaginaire : Sacré Kyrgios

Wilander : "Novak aimerait bien que tout ça s’arrête mais... "

"C'était juste une plaisanterie, a tempéré Thanasi Kokkinakis. Il n'y avait personne dans les tribunes, on a juste essayé de rire de ça. Il n'y avait rien de méchant, on s'amuse, c'est tout, même si je sais que les joueurs de tennis sont des gens très sérieux."

"Oui, on plaisante, c'est tout, a renchéri Kyrgios. Quand on tweete, quand on fait ça, c'est pour le plaisir, pour montrer qu'on ne prend pas tout au sérieux." Puis il a ajouté ces mots, à propos de Novak Djokovic : "On peut avoir du respect l'un pour l'autre, mais je ne l'aime pas du tout, alors on s'amuse."

Pendant ce temps, le numéro un Mondial laisse couler. Il a, il est vrai, d'autres soucis en tête. Lui est toujours dans le tournoi et doit gérer sa blessure aux abdominaux. Même si on peut imaginer que tout ceci l'amuse modérément, même si Nick Kyrgios dit ne chercher rien d'autre que "le fun".

"Je pense que Novak aimerait bien que tout ça s'arrête, mais Nick Kyrgios semble prendre beaucoup de plaisir dans cette histoire, a jugé Mats Wilander sur Eurosport il y a quelques jours. C'est aussi une histoire de générations, de façon d'agir sur les réseaux sociaux notamment." C'est le problème : si Kyrgios est désormais écarté de toute compétition à Melbourne, il lui reste effectivement les réseaux sociaux, où il peut se montrer au moins aussi virulent. Bref, c'est un peu l'histoire sans fin. Même si elle est à sens unique.

Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
HIER À 17:44
Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
HIER À 17:22