Djoko était là, et bien là. Deux jours après son match marathon face à Taylor Fritz, Novak Djokovic - semble-t-il débarrassé des douleurs abdominales qui avaient fait craindre le pire pour la suite de la compétition du numéro 1 mondial - a plutôt tranquillement dominé Milos Raonic en quatre manches et près de trois heures (7-6, 4-6, 6-1, 6-4), ce dimanche. Le double tenant du titre a donc, sans briller, rallié les quarts de finale, où l’attend Alexander Zverev.
La drôle de semaine du "Djoker" s’est ainsi poursuivie ce dimanche en huitième de finale. Au terme d’une partie décousue, souvent disputée, où il a connu quelques passages à vide mais a toujours semblé conserver une importante marge de manœuvre, l’octuple vainqueur de l’Open d’Australie a fait le principal : remporter son 12e face-à-face en carrière avec Raonic. Après son combat en 4 sets face à Frances Tiafoe, son duel dantesque avec Fritz où il a été poussé à la manche décisive, Djokovic a encore dû batailler.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Novak Djokovic à la volée, face à Milos Raonic, en huitièmes de finale de l'Open d'Australie

Crédit: Getty Images

3 balles de break sur 11 converties par Djokovic

Déjà dans le premier set, où il s’en est tiré au tie break, face à un Canadien en grande forme au service (26 aces et 76% de points remportés derrière sa première balle), bien qu’en manque de régularité et de solidité derrière sa deuxième balle, comme toujours face au Serbe. Ce qui a surpris, c’est le nombre de balles de break manquées par Djokovic, qui n’en a converti que 3 sur 11. Son adversaire a varié ses coups pour surprendre l’homme aux 17 Grand Chelems, certes, mais Djokovic, régulièrement en difficulté sur son coup droit long de ligne, a aussi souvent mal joué ces opportunités où il se montre, d'habitude, redoutable.
Dans le deuxième acte, c’est même lui qui a été le premier à céder son jeu de service, face à un 14e mondial revigoré après un temps mort médical. Cela a suffi à Raonic pour égaliser à un set partout. Mais le natif de Pogdorica s'est écroulé lors de la manche suivante, en concédant deux breaks, avant que Djokovic ne remporte le 3e set en 29 minutes.
Puis, serein, bien que sur courant alternatif, le Serbe, lui aussi dans un bon jour au service (10 aces, 78% de points récoltés derrière sa première balle) a breaké au moment idoine, alors que les deux joueurs étaient à 4 partout dans le 4e acte. Il n’a pas flanché ensuite, auteur de quelques bons coups depuis le fond de court. Il a, surtout, rassuré quant à ses chances de décrocher un 9e titre à Melbourne. Sur sa route, il y aura, au prochain tour, l’Allemand Zverev, qu’il a battu lors de leurs 4 derniers duels.

Djokovic: "Si ce n'était pas un Grand Chelem, je n'aurais sans doute pas joué"

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59