Benoît Paire est content d'être venu en Australie pour une seule chose : "Pouvoir sortir, boire un verre, être dehors". C'est ce qu'il a fait savoir à L'Équipe après son élimination au 1er tour de l'Open d'Australie en quatre sets par le 79e joueur mondial, Egor Gerasimov (6-2, 2-6, 7-6, 7-5). Et le tournoi dans tout ça ? Paire a un avis très tranché sur la question : "C'est de la merde".
Avant d'entrer sur le court pour son premier tour, Benoît Paire avait vécu une arrivée en Australie particulière. Présent dans l'avion, en "business" où il était seul, précise-t-il, où un cas de Covid-19 a été détecté, le Français a été mis en quarantaine. Sans entraînement donc. "Je n'ai pas signé pour ça ! J'ai signé pour quatorze jours où je peux m'entraîner, rappelle-t-il. Soit on me dit les choses dès le début, après nous prendre pour des cons... Il y a aussi eu un cas positif sur le vol pour Adélaïde, mais là, on a eu le temps de faire des prises de sang, etc. Nous, on nous a dit direct quarantaine !"

Paire, un tour et puis s'en va : les meilleurs moments de sa défaite face à Gerasimov

Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Paire "très content" de son niveau de jeu

Pendant cette période d'enfermement, Paire a bien tenté de s'entretenir physiquement, sans succès. "Les premiers jours, j'ai fait quelques séances avec Stéphane Vivier, un kiné de l'ATP, qui m'appelait pour me motiver, mais je me suis vite rendu compte que je n'y arrivais pas. Au final je me suis dit : je ne fais rien", avait-il expliqué à L'Équipe. Un manque de forme qui a joué sur le résultat de son match du 1er tour selon lui : "Ce match, j'aurais pu le gagner si j'avais eu un ou deux entraînements de plus, une préparation normale".
Mais globalement et aussi étonnant que celui puisse paraître après une défaite face au modeste biélorusse, Paire se dit "très content de [s]on niveau, de ce qu'[il] a pu produire aujourd'hui (lundi)." Avec 75 coups gagnants pour 90 fautes directes (en quatre manches), l'Avignonnais n'a pourtant pas livré la plus belle prestation de sa carrière. Il va désormais se tourner vers le double qu'il disputera avec le Monégasque Romain Arneodo. Mais avec cela, il s'est aussi payé l'organisation.
"C'est bien beau leur tournoi, mais pour moi, je trouve que c'est de la merde, et ce qui s'est passé, c'est honteux. [...] Mais sinon, dans l'ensemble, je suis très déçu de ce tournoi." Paire a pointé l'aspect mercantile de la tenue de cet Open d'Australie : "Ce n'est qu'une question d'argent. La plupart des joueurs se disent qu'il y a un petit peu d'argent à gagner et ils viennent pour ça. Moi le premier, je joue aussi pour l'argent. Mais s'il faut faire tant de sacrifices et que ça se passe si mal, que ce soit une galère pareille, à un moment donné, il faut juste dire stop."

Plus fort que Federer et Nadal réunis : Djokovic, la décennie flamboyante

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59