1 : Medvedev apprivoise enfin les cinq sets

Aussi surprenant que cela puisse paraître pour un stakhanoviste de son envergure, Daniil Medvedev n’avait, jusqu’à ce samedi, jamais gagné un match en Grand Chelem en cinq sets. Pire, le Russe avait perdu les 6 premiers contre 6 joueurs différents dont trois défaites sur le fil lors de ses trois dernières participations à Wimbledon. Deux Français figurent parmi ses bourreaux dont voici les identités : Ruben Bemelmans (Wimbledon 2017, 2e tour), Adrian Mannarino (Wimbledon 2018, 3e tour), Pierre-Hugues Herbert (Roland-Garros 2019, 1er tour), David Goffin (Wimbledon 2019, 3e tour), Rafael Nadal évidemment en finale de l’US Open 2019 et Stan Wawrinka (Open d’Australie 2020, 1/8e de finale). Filip Krajinovic est donc sa première victime au bout des cinq manches, on peut supposer que ce ne sera pas la dernière.
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Bousculé, Medvedev a chassé ses vieux démons pour enfin gagner en 5 sets

192e : McDonald le plus mal classé en 1/8e à Melbourne depuis 17 ans

Mackenzie McDonald n’en finit plus de surprendre. En battant Lloyd Harris samedi, l’Américain a égalé sa meilleure performance en Grand Chelem, lui qui avait déjà connu une seconde semaine à Wimbledon en 2018. Modeste 192e mondial, sa présence à ce stade du tournoi est d’autant plus inattendue qu’on n’avait plus vu un joueur aussi mal classé atteindre les huitièmes de finale de l’Open d’Australie depuis Guillermo Canas en 2004 (alors 248e). Avec Aslan Karatsev, 114e à l’ATP, ils sont même deux joueurs hors Top 100 à rester en lice, une première aux antipodes depuis 2005. A l’époque, Philipp Kohlschreiber et Marcos Baghdatis étaient les heureux élus.

16 : Nadal, le gaucher qui aime les gauchers

C'est difficile pour tout le monde de battre Rafael Nadal, mais ça l'est visiblement encore plus pour les gauchers. L'Espagnol n'a plus perdu contre un joueur de ce type depuis sa défaite à Montréal en 2017 contre le tout jeune Denis Shapovalov. Depuis, il a remporté ses 16 derniers matches joués contre les gauchers, Cameron Norrie, samedi, étant sa dernière victime en date.
En Grand Chelem, c'est la 31e fois en 34 rencontres que le Majorquin bat un gaucher. Ses trois seules défaites ? Contre Fernando Verdasco à Melbourne en 2016 et Gilles Müller, qui a accompli cet exploit à deux reprises, à Wimbledon. Une chose est sûre, cette série ne s'arrêtera pas à Melbourne : Nadal est le seul gaucher parmi les 16 qualifiés pour les huitièmes de finale.

22% : Putinsteva, 2e balle fatale

Elina Svitolina s'est promenée contre Yulia Putinsteva (6-4, 6-0), même si la première manche a été accrochée, avec un total de cinq breaks. La Kazakhe a payé cher son naufrage en deuxième balle, derrière laquelle elle n'a gagné que quatre petits points sur l'ensemble du match (4 sur 18, soit un rachitique 22% de réussite et seulement 1 sur 8 lors de la deuxième manche). Svitolina n'a pourtant pas produit un immense match, mais en ne remportant que deux de ses huit jeux de service sur l'ensemble de la partie, Yulia Putinsteva ne pouvait vraiment rien espérer dans ce 16e de finale.

Highlights | Yulia Putintseva - Elina Svitolina

2/19 : Khachanov n’y arrive plus au tie-break face au Top 20

S’il a perdu en trois sets secs, Karen Khachanov a de quoi être frustré. Car le Russe n’était pas si loin de Matteo Berrettini tennistiquement ce samedi. La différence entre les deux hommes ? Principalement la gestion des jeux décisifs. Dans l’exercice, l’Italien a été beaucoup plus serein et convaincant que son adversaire. Pourtant, il a disputé le dernier du jour blessé aux abdominaux et accusait d’ailleurs un mini-break de retard d’entrée. Nerveusement, Khachanov n’a donc pas tenu le choc à l’image de sa faute en coup droit sur balle de match. Et si l’on prend un peu de recul, le constat est sans appel pour le 20e joueur mondial : face à ses compères du Top 20, il a perdu 17 de ses 19 derniers tie-breaks joués. S’il veut franchir un cap, le Russe sait où chercher..

Qualifié mais blessé, Berrettini n'a pas caché son inquiétude : sa balle de match contre Khachanov

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59