3 : Muchova peut être frustrée

Le tennis peut être un sport cruel. Karolina Muchova en a fait l’expérience jeudi lors de la deuxième demi-finale féminine du jour face à Jennifer Brady. Pour sa grande première à ce stade de la compétition, la Tchèque a bien cru pouvoir poursuivre son aventure à Melbourne après le gain du deuxième set. Elle a d’ailleurs remporté 3 points de plus que son adversaire américaine sur l’ensemble de la partie. Et pourtant, c’est bien Brady qui a eu le dernier mot (6-4, 3-6, 6-4). Car sur les points importants, celle-ci s’est montrée la plus solide, à l’image du dernier jeu de la partie dans lequel la tête de série numéro 22 a écarté 3 balles de débreak, avant de conclure à sa 5e opportunité.
L’Open d'Australie est diffusé sur Eurosport. Profitez d’une offre exceptionnelle : abonnez-vous pour seulement 0,99 euro pendant un mois
Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Brady s'offre une première finale : le résumé de sa victoire face à Muchova

100 % : L’efficacité et le sang-froid d’Osaka

Plus la pression et la tension montent, plus Naomi Osaka est forte. Cette qualité est l’apanage des plus grandes championnes et la Japonaise en fait assurément partie. Et quoi de mieux que de le prouver face à une légende vivante comme Serena Williams ? Jeudi, elle a ainsi converti ses 4 occasions de break, soit une réussite exceptionnelle de 100 %, contre l’Américaine, tout en sauvant 5 des 7 opportunités adverses sur son propre service. Si elle s’y est peu aventurée, Osaka a été parfaite dans un autre domaine : le jeu au filet, avec trois points inscrits sur ses trois petites montées. Cette autorité impressionnante face à celle qui fut (et est encore) son idole dit beaucoup de l’état de confiance et de sérénité actuel de la numéro 3 mondiale, qualifiée pour une 4e finale en Grand Chelem. Et devinez quoi ? Elle est aussi à 100 % dans l'exercice, puisqu'elle a gagné les trois précédentes.

Osaka allait trop vite pour Serena : Le résumé du match

28 : Djokovic égale Nadal

En disposant aisément d’Aslan Karatsev (6-3, 6-4, 6-2) dans la première demi-finale messieurs, Novak Djokovic a marqué un peu plus de son empreinte son sport. Il s’est ainsi qualifié pour la 28e finale en Grand Chelem de sa carrière, ce qui fait de lui désormais l’égal de Rafael Nadal dans ce domaine. Il n’est plus qu’à trois longueurs du recordman en la matière, son autre grand rival Roger Federer (31). Il s’agit également de la 9e finale du numéro 1 mondial à l’Open d’Australie où il a un bilan parfait jusqu’ici puisqu’il a gagné les 8 premières. S’il reste imbattable à Melbourne dimanche, il s’offrira son 18e titre en Grand Chelem, revenant à deux longueurs de Nadal et Federer.

Karatsev n'a pas démérité, mais Djoko était trop fort : le résumé d'une demie à sens unique

4 : Serena, la disette se poursuit en Grand Chelem

Après son échec contre Osaka, Serena Williams est apparue particulièrement marquée en conférence de presse. Il faut dire que cela fait désormais quatre années complètes que l’Américaine échoue dans sa quête d’un 24e titre en Grand Chelem. Son dernier sacre avait ainsi eu lieu en Australie en 2017, alors qu’elle était déjà enceinte. Après avoir donné naissance à son enfant, elle a décidé de faire un come-back et de prouver qu’elle pouvait encore aller plus haut. Mais ses 11 tentatives en Majeurs depuis son retour à la compétition (de Roland-Garros 2018 à l’Open d’Australie 2021) ont donc été infructueuses. L’intéressée a malgré tout atteint 4 finales (Wimbledon 2018 et 2019, US Open 2018 et 2019) et 2 demies (US Open 2020, Open d’Australie 2021) pendant cette période. Si près, mais si loin…

Serena Williams fond en larmes en conférence de presse

6/7 : Djokovic monte en puissance

Comme souvent (pour ne pas dire toujours) – et c’est là une de ses grandes forces –, Novak Djokovic élève son niveau de jeu à mesure que le tournoi avance. On se souvient bien à cet égard de sa fin d’Open d’Australie 2019 lors de laquelle il avait écœuré Lucas Pouille, puis Rafael Nadal en demie et en finale. Et plus le trophée se rapproche, plus le Serbe se montre efficace dans les moments clés de ses matches. C’est notamment le cas sur les balles de break : il en a converti 6 sur 7 jeudi contre Karatsev (86 % de réussite) et avait déjà haussé le ton dans ce domaine face à Zverev en quart (6/9, soit 67 % de réussite). Le contraste avec le reste de son tournoi est saisissant. Lors de ses quatre premiers tours, Djokovic n’avait jamais dépassé les 50 % de conversion. Lors de sa seule autre victoire en trois sets secs contre Chardy, il avait atteint au mieux les 46 % (6/13).

Djokovic seul contre tous ? Si même les papillons s'y mettent...

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59