Tsitsipas a haussé le ton au service

Stefanos Tsitsipas a renversé Rafael Nadal en vrai patron. Absent pendant deux sets, le Grec a largement haussé son niveau lors des trois derniers actes. Le chiffre qui témoigne le mieux de sa montée en régime, c'est le nombre de points perdus derrière son engagement lors des trois derniers sets. L'Athénien n'a perdu que 19 points en 17 jeux de service. Un tout petit plus d'un point concédé par jeu. C'est très peu. Et le parallèle avec les deux premiers sets est frappant : il y avait perdu 15 points en 8 jeux de service. Et plus fou encore, Tsitsipas a lâché 5 de ces 19 points dans le dernier jeu de la partie entre tension et chant du cygne de Rafael Nadal.

4 aces en 54 secondes : Tsitsipas signe le jeu parfait

Open d'Australie
Monfils à l'aveugle, Kyrgios showman, Medvedev en feu : Le Top 10 des plus beaux points
24/02/2021 À 17:44

Les montagnes russes de Brady depuis Wimbledon 2019

Jennifer Brady vit des montagnes russes en Grand Chelem ces derniers mois. Demi-finaliste à l'US Open face à Naomi Osaka, elle a chuté sur la terre battue de Roland-Garros dès le premier tour contre Clara Tauson. De retour sur dur, elle atteint de nouveau le dernier carré après son succès sur sa compatriote, invitée surprise à ce niveau, Jessica Pegula. En Majeur, Brady, c'est un peu tout ou rien. Si elle avait atteint deux huitièmes de finale en 2017, année de sa découverte, elle n'avait plus passé le 2e tour jusqu'à sa demi-finale à Flushing Meadows en août dernier. Pire (ou mieux, c'est selon…), depuis Wimbledon 2019, son bilan ressemble à un tout ou rien : quatre échecs au premier, deux demi-finales. Et peut-être mieux si elle écarte Karolina Muchova jeudi.

Un départ diesel avant de dérouler : comment Brady a étouffé Pegula

Quatre quarts en Grand Chelem, zéro set remporté : Rublev, toujours fanny

En quarts de finale à l'US Open 2017 à 19 ans seulement, Andrey Rublev a mis du temps à digérer cette magnifique performance. Il lui a fallu deux ans pour retrouver la deuxième semaine en Majeurs. C'était encore à Flushing Meadows. Cet US Open 2019 a d'ailleurs marqué un tournant dans sa carrière. C'est après ce tournoi qu'il a remporté six de ses sept sacres en carrière et depuis la deuxième semaine est son plancher. Son plafond est, malheureusement pour lui, tout aussi facilement identifiable : les quarts de finale. Quatre fois, il a atteint le grand huit en Majeur pour quatre défaites. Jusqu'ici rien d'infamant pour un joueur de son âge. Plus embêtant en revanche son bilan dans le détail. Douze sets concédés pour aucun remporté. Ce mercredi, c'est Daniil Medvedev qui lui a encore collé trois manches à zéro.

19 succès de suite dont 11 contre des top 10 : Medvedev n'a peur de rien

Dis moi qui tu bats, je te dirais quel champion tu es. Depuis la fin de saison 2020, Daniil Medvedev a enchaîné 19 victoires. Un bilan exceptionnel qui dit beaucoup de son niveau de jeu et surtout de sa constance dans une période très compliquée pour les nerfs et les corps. Plus exceptionnel encore, onze de ces dix-neuf succès ont été acquis face à des joueurs du top 10. Dans le détail, il a battu Djokovic, Nadal, Thiem, Zverev (trois fois), Rublev, Schwartzman (trois fois) et Berrettini. Il peut en décrocher une vingtième en dominant Stefanos Tsitsipas vendredi en demi-finale. Le Grec est le seul joueur du Top 10 avec Roger Federer (forcément) à avoir échappé à son tableau de chasse dans cette folle série.

Medvedev trop fort pour Rublev : le résumé de sa victoire

33 minutes et c'est tout pour Barty

Ce match a longtemps été à sens unique. Comme depuis le début du tournoi, Ashleigh Barty se baladait face à Karolina Muchova en quarts de finale. Vingt-six minutes pour mener 6-1, sept de plus pour faire le break et le confirmer en début de seconde manche et vous obtenez 33 minutes pour un score sans appel de 6-1, 2-0 en faveur de la numéro un mondiale. Moment choisi par Muchova pour se réveiller. Un temps mort médical à 2-1 pour aller se rafraîchir, au sens propre, aux vestiaires et elle était lancée. La suite ? Une heure et 24 minutes de jeu pour un improbable retournement de situation (1-6, 6-3, 6-2). Sur les 15 derniers jeux du match, Barty n'en a pris que trois.

Une première manche maîtrisée puis plus rien : Barty a déjoué face à Muchova

Open d'Australie
Fognini cloué, Tsitsipas débordé, Djere dépité : Le Top 5 des plus beaux points de Nadal à Melbourne
24/02/2021 À 17:22
Open d'Australie
Osaka puissante et clinique : Le Top 5 de ses plus beaux points à Melbourne
24/02/2021 À 16:59