C’est ce qui s’appelle mettre les choses au point. Pour le "remake" très attendu de leur finale de l’US Open 2018, Naomi Osaka a maîtrisé sans contestation possible Serena Williams en deux sets (6-3, 6-4) et un peu plus d’une heure de jeu (1h15 précisément) en demi-finale de l’Open d’Australie. Dans une Rod Laver Arena où les spectateurs ont refait leur apparition jeudi après cinq jours de confinement, la Japonaise a ainsi validé sa 20e victoire consécutive – malgré deux forfaits entre-temps – depuis le tournoi de Cincinnati délocalisé à Flushing Meadows en août dernier. Elle tentera d’aller chercher son 4e titre du Grand Chelem soit face à Jennifer Brady, soit face à Karolina Muchova samedi.
L’Open d'Australie est diffusé sur Eurosport. Profitez d’une offre exceptionnelle : abonnez-vous pour seulement 0,99 euro pendant un mois

Osaka allait trop vite pour Serena : Le résumé du match

Open d'Australie
Coups de blues, stress, blessures : comment le Covid a mis le circuit au bord de la crise de nerfs
17/02/2021 À 18:17
La nouvelle patronne, c'est bien elle. Si certains en doutaient, Naomi Osaka l'a rappelé jeudi, et ce même si, nerveuse, elle s'est faite breaker d'entrée. Une fois la tension de début de match évacuée, la numéro 3 mondiale sur le papier a montré ce pour quoi elle avait tout d'une numéro 1. Quatre jeux d'affilée pour s'installer en tête et elle n'a plus desserré l'étreinte face à la légende vivante américaine qui court donc, encore et toujours, après une 24e couronne en Grand Chelem, quatre ans après son dernier sacre à Melbourne justement.

Osaka a éteint la révolte de Serena

Apparue très en forme physiquement, notamment au tour précédent face à Simona Halep, Serena Williams a eu beau se battre, rien n'y a fait. L'ancienne reine du circuit s'est retrouvée dans la position, très inhabituelle pour elle, de celle qui subit les assauts adverses. Une statistique l'illustre parfaitement, celle des points gagnants : quand Osaka en a frappé 20, elle n'a pu en réussir que 12, soit tout juste la moitié de ses fautes directes (24).

Osaka : "J'espère que mon adversaire en finale sera un peu nerveuse"

Et quand l'Américaine a espéré faire tourner la partie dans le second set après un débreak arraché de haute lutte (6-3, 4-4) dans le 8e jeu, Osaka a refermé la porte avec une autorité impressionnante. Dans la foulée, elle a ainsi ravi blanc le service de Serena avec en prime deux revers gagnants et n'a même plus perdu le moindre point (8 d'affilée). Un sacré message à une adversaire qu'elle a désormais dominée 3 fois en 4 duels, aussi impressionnante soit-elle.
Et le plus fou dans tout ça semble être la marge de la Japonaise. Au cours de cette demi-finale, elle s'est permise de ne servir que 45 % de premières balles et a commis 8 doubles fautes. Samedi, elle tentera de valider le deuxième doublé US Open-Open d'Australie de sa carrière, deux ans tout juste après le premier. Et dans cette forme, il faut bien avouer qu'on voit mal sa future adversaire, quelle que soit son identité, l'en priver.
Tokyo 2020
Les Grands Chelems, mais pas seulement : les soeurs Williams sont aussi au pinacle de l'Olympe
13/04/2021 À 11:28
WTA Miami
Un an et 23 victoires après, Osaka tombe de son nuage
31/03/2021 À 18:29