Ce n'était pas le meilleur samedi de la vie de Novak Djokovic. Battu en demi-finale du Masters par un épatant Alexander Zverev (7-6, 4-6, 6-3) dans la soirée, le numéro un mondial n'égalera pas le record de titres dans le tournoi des Maîtres, toujours détenu seul par Roger Federer avec six victoires. Mais c'est peut-être une autre chasse au record qui se voit menacée pour le champion serbe, celui du 21e Grand Chelem pour dépasser le Suisse et Rafael Nadal. La prochaine échéance, l'Open d'Australie, pourrait bien se tenir sans "Nole".
Samedi, Craig Tiley, le patron du tournoi, a confirmé que seuls les joueurs complètement vaccinés contre le Covid-19 seraient autorisés à venir à Melbourne. Il n'y aura ni dérogation ni aménagement spécial avec des contraintes sous la forme d'une quarantaine en arrivant aux antipodes. "Il y a beaucoup de spéculations sur la vaccination et pour être tout-à-fait clair, lorsque le Premier ministre (de l'État de Victoria, NDLR) a annoncé que toutes les personnes présentes sur le site devaient être vaccinées, nous l'avons fait savoir aux joueurs", a déclaré Craig Tiley.
Open d'Australie
Première manche Djokovic, mais le match n'est pas (encore) gagné
10/01/2022 À 12:03
Je ne leur ai pas encore parlé, pour être honnête
Conséquence, les joueurs qui ne seront pas vaccinés devront rester à la maison. Moins de 20% des membres du Top 100 au classement ATP sont dans ce cas de figure. Dont le plus éminent d'entre eux, Novak Djokovic. C'est de notoriété publique, le champion serbe n'a jamais souhaité se faire vacciner. Mais la prise de position semble-t-il définitive des organisateurs comme des autorités australiennes accentue clairement la pression sur Djokovic, neuf fois lauréat et triple tenant du titre à Melbourne Park. La menace était jusqu'ici diffuse, mais l'étau se resserre de façon dangereuse pour lui.
Invité à réagir aux propos de Craig Tiley samedi soir après son élimination, Djokovic s'est montré évasif. "Je ne leur (les organisateurs) ai pas encore parlé, pour être honnête, a-t-il confié. J'attendais d'avoir des informations précises. Maintenant que je sais, on va juste attendre. On verra bien, on va juste attendre et voir."
Désormais, sauf très improbable retournement de situation, Novak Djokovic n'a que deux solutions devant lui : le vaccin ou le forfait. Ce n'est certainement pas le scénario qu'il escomptait, mais le principe de réalité s'impose à lui. "Nous aimerions voir Novak ici, a assuré Craig Tiley. Il a dit qu'il considérait cela (le vaccin) comme une affaire privée. Il sait qu'il devra être vacciné pour jouer ici". La balle est dans son camp.

Face à Zverev, Djokovic a remporté le point du match (et peut-être de la semaine)

Open d'Australie
Positif au Covid-19 le 16 décembre, Djokovic assistait le lendemain à un événement à Belgrade
08/01/2022 À 12:26
Open d'Australie
"Crucifié", "Spartacus" et "conditions de merde" : Le clan de Djokovic crie au "scandale"
06/01/2022 À 16:56