Hugo Humbert a finalement rendu les armes. Face au fantasque Nick Kyrgios (47e à l'ATP), le Français a signé une prestation sérieuse et de très haut niveau pendant près de quatre sets avant de craquer dans la manche décisive 5-7 6-4 3-6 7-6(2) 6-4 au terme de 3h25 de jeu. Le Messin a eu deux balles de match à 5-4 dans la quatrième manche, mais alors qu’il s’est montré plus timoré au moment de conclure, Nick Kyrgios a lâché ses coups pour retourner le match et assommer le 34e joueur mondial. L’Australien a livré un combat magistral et affrontera donc Dominic Thiem au troisième tour. Hugo Humbert peut nourrir des regrets.
Le film du match
Roland-Garros
Pour Kyrgios, Roland-Garros "devrait être supprimé du calendrier"
15/11/2021 À 18:13
Le face-à-face alléchant entre Hugo Humbert, l’un des hommes fort de la saison passée avec deux titres remportés à Anvers et Auckland et Nick Kyrgios, l’imprévisible et talentueux showman australien, a répondu à toutes les attentes. Les deux hommes se sont longtemps jaugés et maintenus à bonne distance grâce à leur service (80% de points gagnés derrière sa première balle pour Kyrgios et près de 78% pour le Français), excellent sur l’ensemble du match. L’Australien s’est procuré la première balle de break à 4-4, mais c’est finalement lui qui a craqué contre toute attente à 5-6 en donnant plusieurs cadeaux à son adversaire. Le premier set lâché, Kyrgios en a fracassé sa raquette.

Kyrgios a perdu le 1er set, sa raquette n'y a pas résisté

Humbert y était presque

Le Messin, accompagné par Nicolas Copin depuis la fin de saison 2020, s’est fait surprendre dès sa première baisse de régime. Une seule balle de break procurée par Kyrgios a suffi à l’Australien à s’adjuger la deuxième manche. Les deux hommes très concentrés et appliqués ont livré un beau combat mental. Très tranchant au retour, Hugo Humbert a notamment réussi de splendides retours gagnants en revers face à un service pourtant très difficile à lire. Kyrgios râlait et pestait depuis le premier set contre la machine qui annonçait des lets discutables, mais le Messin est resté fidèle à son plan de jeu, bien engagé dans ses frappes. Il a profité de la moindre ouverture de deux fautes étranges de Kyrgios (une double faute et une amortie ratée) pour empocher la troisième manche.
Hugo Humbert avait le match en main. D’autant que Kyrgios semblait avoir lâché mentalement après avoir donné, sans jouer, le premier jeu du quatrième acte. Sonné par les zones trouvées au service et la justesse tactique du Français, le natif de Canberra ne courrait plus et lâchait des "too good", tête baissée derrière les aces adverses. Mais Kyrgios n’est jamais aussi dangereux que lorsqu’il n’a rien à perdre. A 5-4, il a lâché les chevaux. Sur la première balle de match contre lui il est rentré dans le court lâchant une accélération de coup droit fulgurante. Puis, sur la deuxième, le 47e joueur mondial a réussi un passing croisé magnifique. Galvanisé par l’ambiance et l’ovation du public, qui n’attendait que cela, Nick Kyrgios a assommé Humbert dans l’un de ses exercices préférés, le tie-break, avec des coups frappés très tôt et un bras relâché qui trouvait une vitesse et des zones improbables.

Deux balles de match sauvées, des coups de gueule et la victoire : C'était le Kyrgios show

Cap sur Thiem pour Kyrgios

Le match était relancé et Nick Kyrgios qui adore les ambiances tendues et se nourrit du public s’est montré très constant pour maintenir la pression sur Humbert. La différence d’expérience dans les matches en cinq sets a sans doute joué. Selon la loi des vases communicants, Humbert assommé par ses deux balles de match non converties a vu un Kyrgios de gala dérouler. Au moment de se refaire le fil du match et de regarder les statistiques, Hugo Humbert aura de quoi nourrir des regrets.
Malgré ses 72 coups gagnants (contre 65 pour Kyrgios) et ses quatre fautes directes de moins que l’Australien sur l’ensemble du match, il a été moins tranchant dans la manche décisive avec une baisse de régime au service (69% de réussite et 45% sur deuxième balle), mais aussi dans l’intensité. En face, Nick Kyrgios, qui n’avait disputé que 9 matches en 2020 en raison de la pandémie, a retrouvé avec joie le tennis. L’Aussie qui avait abandonné face au Français à Acapulco l’an dernier en raison d’une blessure au poignet, retrouve un excellent niveau de jeu et un sérieux qui peut lui faire battre n’importe qui. Dominic Thiem qui s’avance au prochain tour sait à quoi s’attendre.
Laver Cup
"Besoin de rentrer à la maison" et "rien à prouver" : Kyrgios laisse planer le doute sur son avenir
26/09/2021 À 06:58
ATP Metz
Accrocheur comme jamais, Murray enfonce Humbert
21/09/2021 À 19:49