Pouvait-il rêver mieux ? Alors que Rafael Nadal n’avait pas caché ses inquiétudes quant à l’état de son dos depuis le début de cet Open d’Australie, il débarquera en quart de finale sans avoir perdu le moindre set. Solide et sérieux lundi, le numéro 2 mondial s’est aisément débarrassé (6-3, 6-4, 6-2) en 2h16 de jeu d’un Fabio Fognini, il est vrai, à côté de son sujet. L’Espagnol, qui n’a connu qu’un passage un peu plus délicat en milieu de deuxième set, retrouvera Stefanos Tsitsipas, qui a profité du forfait de Matteo Berrettini blessé aux abdominaux, pour une place dans le dernier carré.

Open d'Australie
Kyrgios fait toujours une fixette sur Djokovic : "Je ne l'aime pas du tout"
14/02/2021 À 17:42

Si le pedigree de ses trois premiers adversaires semblait trop modeste pour tirer des conclusions, c'était sûr, cette fois, on allait savoir ce que pouvait espérer Rafael Nadal dans cet Open d'Australie. Fabio Fognini, membre du Top 20 et vainqueur plutôt impressionnant d'Alex de Minaur au tour précédent, avait franchement une tête si ce n'est de piège, du moins de premier vrai test. Il n'en a rien été lundi en fin de journée sur la Rod Laver Arena.

Ce Fognini-là n'a rien pu faire : Nadal a foncé vers son 13e quart à Melbourne

Globalement décevant, Fognini a surtout raté le coche dans le 2e set

La faute d'abord à l'Espagnol, bien sûr. Avec un break d'entrée, Nadal a annoncé la couleur, lui dont le dos semble aller de mieux en mieux après avoir reçu une infiltration à l'hôpital voici quelques jours. Dans des conditions encore plus rapides sous le soleil de Melbourne, le "Taureau de Manacor" a exploité toutes les balles courtes pour se montrer le plus agressif possible et étouffer un Fognini sur courant (très) alternatif. Malgré un débreak, l'Italien n'a pas pu revenir dans ce premier set, étouffé sur sa seconde balle de service.

Nadal - et c'est là le paradoxe - n'a pourtant pas été impérial. Il a même connu une vraie baisse de régime quand il s'est fait breaker dans le 6e jeu du deuxième acte (6-3, 2-4). Mais Fognini, dont les fulgurances et le timing sont souvent un régal pour les yeux, n'a jamais réussi à prendre réellement confiance. Souvent en retard et mal placé, il a continué à distribuer les cadeaux (35 fautes directes) et a perdu les quatre jeux suivants, alors même qu'il avait eu trois nouvelles occasions consécutives de break après avoir rendu son engagement.

Rassuré par la tournure des événements et irréprochable comme toujours en termes de concentration, Nadal a déroulé dans le troisième set, face à un Fognini qui s'est contenté de jouer des coups sans continuité. Le quart de finale sera-t-il enfin l'heure de vérité attendue ? Il y affrontera un Tsitsipas revanchard deux ans après leur demie à sens unique au même endroit, ce qui devrait compliquer les choses. Si l'Espagnol passe alors à nouveau en trois sets, il sera peut-être temps de dissiper les doutes quant à ses chances de victoire finale.

Open d'Australie
Djokovic prêt à prendre des risques : "Pour l'instant, la douleur est supportable"
14/02/2021 À 16:36
Open d'Australie
Djokovic atteint le cap des 300 victoires en Grand Chelem mais Federer est encore loin
14/02/2021 À 14:08