L'existence d'exemptions à la vaccination totale (deux doses) a jeté le trouble. Et si les organisateurs du prochain Open d'Australie (17-30 janvier 2022) avaient finalement trouvé un moyen de faire participer tous les meilleurs joueurs au tournoi, même ceux réfractaires au vaccin ? Retrouver Novak Djokovic mercredi parmi la liste des inscrits - ce qui ne signifie pas grand-chose à ce stade sur son éventuelle présence aux antipodes - a donné plus d'épaisseur à l'interrogation. Mais le contre-feu des autorités australiennes n'a pas tardé à être allumé : non, ce n'est pas un moyen pour Tennis Australia de définir un statut d'exception.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
"Tout le monde a hâte d'assister à l'Open d'Australie, et tous ceux qui y prendront part - spectateurs, joueurs, responsables, encadrement - devront être totalement vaccinés", a insisté mercredi le Premier ministre adjoint de l'Etat de Victoria, James Merlino. C'est la règle. Les exemptions médicales sont uniquement des exemptions médicales, ce ne sont pas des moyens de contourner ces règles pour des joueurs de tennis privilégiés."
Open d'Australie
Un appel au secours : Berrettini réclame de l'Imodium pour calmer ses problèmes d'estomac
IL Y A UNE HEURE

"Vu le contexte et sa position, Djokovic n'aura aucune dérogation"

Tennis Australia ne pourrait pas "influencer le processus" réservé aux experts médicaux

La fédération australienne de tennis a également publié un communiqué indiquant qu'elle n'avait aucun pouvoir dans ce domaine. Il n'y aurait donc pas d'accord possible entre elle et Djokovic, ou tout autre joueur qui voudrait à tout prix jouer sans être vacciné. L'instance a assuré qu'elle ne bénéficiait d'aucun moyen de pression pour contourner les règles.
"Toute demande d'exemption devra suivre les prescriptions strictes du gouvernement. C'est exactement le même processus pour chaque personne souhaitant entrer en Australie. Toute allégation suggérant que la fédération chercherait à contourner ces règles est tout simplement fausse. Arbitrer sur des cas d'exemption est du domaine d'experts médicaux indépendants. Nous ne sommes pas en position d'influencer ce processus", a ainsi affirmé Tennis Australia.
Pour rappel, les exemptions éventuelles concernent les joueurs infectés par le covid après le 31 juillet dernier et dont la vaccination doit attendre, ou encore ceux qui peuvent démontrer un effet indésirable grave de la première dose (myocardite ou péricardite par exemple). Le père de Novak Djokovic a déclaré voici quelques jours que son fils ne participerait probablement pas à l'Open d'Australie en raison de la vaccination obligatoire, mais le numéro 1 mondial n'a pas fait connaître sa position officielle.
Open d'Australie
Sakkari - Maria : les temps forts en vidéo
IL Y A UNE HEURE
Open d'Australie
Osaka - Osorio : les temps forts en vidéo
IL Y A UNE HEURE