Quel caractère ! Daniil Medvedev est un champion en Grand Chelem depuis quelques mois et cela s'est vu mercredi en quart de finale de l'Open d'Australie. Dominé assez nettement pendant deux sets et demi par un grand Félix Auger-Aliassime, le numéro 2 mondial s'est accroché comme si sa vie en dépendait pour avoir le dernier mot après cinq sets (6-7, 3-6, 7-6, 7-5, 6-4) et 4h42 d'un superbe combat. Au passage, le Russe aux nerfs d'acier a même écarté une balle de match. Il défiera Stefanos Tsitsipas pour une place en finale dans un "remake" de leur demie de l'an dernier.
Roland-Garros
Un combat et un ouf de soulagement : "FAA" ouvre son compteur à Roland
22/05/2022 À 15:15
La pilule sera dure à avaler pour Félix Auger-Aliassime. Le Canadien a bien cru tenir le bon bout, grâce à une qualité de jeu assez exceptionnelle, maintenant sous l'éteignoir un Daniil Medvedev visiblement sans solution face à ce tennis offensif. Mais le vainqueur de l'US Open a plié sans rompre, laissant passer l'orage et profitant de la baisse (très) progressive de son adversaire pour s'offrir sa 12e victoire consécutive en Majeur.

Impressionnant, "F2A" a peut-être laissé passer sa chance en début de 3e set

Il n'aura donc manqué qu'un petit point à "FAA" pour valider le succès le plus marquant de sa jeune carrière. Mais en aura-t-il pour autant de grands regrets avec le recul ? Sur cette fameuse balle de match à la relance à 5-4 en sa faveur dans la quatrième set, Daniil Medvedev a frappé son service le plus rapide du match (213 km/h) sur la ligne extérieure. Difficile dans ces circonstances de se reprocher quoi que ce soit. Non, si le Canadien avait dû sceller la partie, sans doute aurait-il dû le faire en début de troisième manche quand il a obtenu une balle de break à 1-1 face à un Russe alors en grande difficulté et proche du K.-O.

Une première autoritaire et Medvedev a sauvé une balle de match face à Auger-Aliassime

Il faut dire qu'Auger-Aliassime ne lui avait jusqu'alors pas donné beaucoup d'espace pour respirer. D'une agressivité constante, prenant fréquemment la balle en demi-volée du fond pour priver de temps Medvedev, la tête de série numéro 9 livrait le match parfait tactiquement sans donner l'impression de surjouer. La précision au service du Canadien était notamment diabolique (83 % de premières lors du 2e set), utilisant à bon escient les zones slicées et courtes croisées pour mettre son rival au supplice à la relance.

Medvedev a eu des nerfs d'acier

Mais Medvedev n'a pas lâché prise, loin s'en faut. S'appuyant lui-même sur sa qualité de service dans ce troisième set charnière, il a poussé Auger-Aliassime au tie-break - interrompu d'ailleurs quelques minutes par le déploiement du toit en raison de la pluie -, parvenant à lui faire jouer plus souvent le coup de plus. Moins tranchant, le Canadien a commis quelques imprécisions, cédant finalement assez vite 7 points à 2. Medvedev a alors brandi le poing, convaincu que le match avait changé d'âme, ce que la suite a confirmé.

Medvedev arrache une 5e manche face à Auger-Aliassime : la balle de 4e set en vidéo

Car si Auger-Aliassime a obtenu une balle de demi-finale dans le quatrième set, c'est bien Medvedev qui avait repris le contrôle des opérations à l'échange, s'aventurant même davantage au filet. Plus frais, il est allé jusqu'au bout de sa folle remontée, et ce même si "F2A" n'a jamais arrêté de se battre. Mais prodigieux sous pression, le Russe a su sauver pas moins de six balles de break dans cet ultime acte, dont deux sur le tout dernier jeu de la partie. Quand ce n'était pas un service gagnant, il sortait de son chapeau une attaque de coup droit des plus tranchantes. Pour l'achever, il faudra lui passer sur le corps. Stefanos Tsitsipas est prévenu.
ATP Rome
Retour de Nadal venu d’ailleurs, Djokovic et F2A partout : le Top 5 des points
15/05/2022 À 23:06
ATP Rome
Lui ne manquera pas à l'appel : Djokovic qualifié pour les demies
13/05/2022 À 21:39