"Je suis fatigué d'en parler". Mais Rafael Nadal connait ça par coeur. Après sa victoire expéditive contre l'Américain Marcos Giron lundi au premier tour, l'Espagnol savait pertinemment qu'il allait devoir "en" parler. Alors que lui était sur la Rod Laver Arena, Novak Djokovic, banni d'Australie la veille, se trouvait à l'approche de Dubai. Et si le Majorquin s'attendait à être interrogé sur l'affaire qui a secoué le tennis mondial pendant dix jours, c'est aussi parce qu'il avait tenu des propos sévères sur son rival serbe ce week-end.
Alors, pour bien clarifier son propos, Nadal a dit s'en tenir aux décisions de justice. "Il y a presque une semaine, lorsqu'il a gagné en première instance, il a pu récupérer son visa et a pu s'entraîner. J'ai dit que la justice avait parlé, a-t-il rappelé lundi. Hier (dimanche, NDLR), la justice a dit autre chose. Je ne serai jamais contre ce que dit la justice."

Nadal sur Djokovic : "Personne n'est au-dessus, que ce soit Roger, Novak ou moi-même"

Open d'Australie
Bruno Kuzuhara, balle de match lunaire, référence nadalesque
03/02/2022 À 13:18
Évidemment, il est l'un des responsables
Pour lui, toute cette histoire est avant tout "un immense gâchis", dans lequel les responsabilités sont partagées. "Je pense que la situation a été un gâchis et un désastre. Il (Djokovic) n'est pas le seul à avoir fait des choses probablement mauvaises dans cette affaire, a estimé l'un des trois détenteurs du record de titres en Grand Chelem. Bien sûr, il y a d'autres responsables dans toute cette terrible situation à laquelle nous avons été confrontés ces deux dernières semaines. Mais évidemment, il est l'un des responsables".
Quoi qu'il en soit, Rafael Nadal regrette l'absence de son grand rival, avec lequel il a livré tant de batailles épiques, y compris ici. Nous fêterons cette année les dix ans de leur invraisemblable duel final de près de six heures, remporté par le Serbe. "La situation idéale dans le monde du sport, c'est que les meilleurs joueurs soient sur le terrain et disputent les événements les plus importants, sans aucun doute. Donc le mieux pour tout le monde aurait été que Novak soit présent", a conclu Nadal.

Nadal est de retour aux affaires : sa victoire sur Giron en vidéo

Open d'Australie
Djokovic donnera sa "version" de son expulsion dans "7 à 10 jours"
03/02/2022 À 12:32
Open d'Australie
Djokovic bientôt vacciné ? Pas si vite...
03/02/2022 À 08:16