Verra-t-on Stan Wawrinka à Roland-Garros cette année ? A l'heure où nous écrivons ces lignes, rien n'est moins sûr. Apparu très fatigué lors de ses dernières sorties notamment à Doha où il avait perdu d'entrée, le Vaudois avait annoncé son forfait à Miami dans la foulée, pour se reposer et préparer la saison sur terre battue. C'était en tout cas ce que l'on supposait. Mais jeudi, sur les réseaux sociaux, il a dévoilé s'être fait opérer du pied gauche. Et s'il a publié une photo de lui souriant sur son lit d'hôpital et s'est montré plutôt rassurant quant à l'étendue des dégâts, il ne s'est toutefois pas avancé sur la date de son retour à la compétition.
"Je voulais vous donner quelques nouvelles. Après avoir traîné quelques problèmes au niveau de mon pied gauche pendant un moment, j'ai décidé de subir une petite intervention chirurgicale dessus. Je serai éloigné des courts pendant quelques semaines, mais je suis déjà impatient à l'idée de retourner à l'entraînement bientôt", a-t-il indiqué dans son message. A à peine deux mois du début des hostilités sur la terre battue parisienne (23 mai-6 juin), le compte-à-rebours est donc lancé et le délai semble bien court pour Wawrinka. Le joueur s'est d'ailleurs retiré de tous les tournois à son calendrier le mois prochain : Marbella (5-11 avril), Monte-Carlo (11-18 avril) et Belgrade (19-25 avril).
Tennis
Roger-Vasselin sur son épopée de 1983 : "Quand j'ai revu Connors, il m'a dit 'no, not you'"
IL Y A 10 HEURES
Il s'agit de la deuxième opération subie par le Vaudois en quatre ans. A l'été 2017, il avait déjà dû passer par la case chirurgie pour rafistoler son genou gauche, une blessure selon toute vraisemblance bien plus sérieuse à l'époque que celle pour laquelle il est à nouveau arrêté. A 35 ans, le triple vainqueur en Grand Chelem pointe actuellement à la 21e place mondiale : avant cet arrêt, il a connu un début de saison difficile (3 victoires pour autant de défaites), affaibli par une infection au coronavirus l'hiver dernier.
Roland-Garros
"Il y a une ligne à ne pas franchir" : pourquoi le public français est aussi chaud ?
IL Y A 10 HEURES
Roland-Garros
Moutet a eu le droit de vivre son rêve : "J'aurais aimé jouer contre lui toute la nuit"
IL Y A 10 HEURES