AFP

Del Potro fait tomber Nadal en demi-finale et rejoint Murray en finale

Del Potro a encore frappé et, cette fois, c'est Nadal la victime

Le 13/08/2016 à 22:19Mis à jour Le 13/08/2016 à 23:04

JO RIO 2016 - Juan Martin Del Potro défiera Andy Murray en finale olympique. L'Argentin a éliminé Rafael Nadal en demi-finale, après un énorme combat remporté en plus de 3 heures de jeu (5-7, 6-4, 7-6), vendredi à Rio.

Après Novak Djokovic, Rafael Nadal. Juan Martin Del Potro a encore sorti un match énorme pour éliminer l'Espagnol en demi-finale du tournoi olympique (5-7, 6-4, 7-6). Un combat titanesque de plus de trois heures pour parvenir à ses fins. Sa récompense se concrétise par le gain d'une nouvelle médaille aux JO, après le bronze ramené de Londres il y a 4 ans. Reste à en connaître la couleur : l'or ou l'argent. Réponse dimanche face au numéro deux mondial, Andy Murray, récent vainqueur à Wimbledon et champion olympique en puissance.

Rafael Nadal ne fera pas donc le doublé. Pas de deuxième médaille d'or en individuel, après celle ramenée de Pékin en 2008, ni de deuxième titre à Rio après celui du double messieurs conquis avec Marc Lopez vendredi soir. L'Espagnol est tombé sous les coups de boutoir du colosse argentin, bien parti pour marquer ses Jeux olympiques de son empreinte. Il avait commencé tambour battant en éliminant le numéro un mondial Novak Djokovic au premier tour. Se payer le scalp de l'ancien champion olympique en demie a été un nouvel acte fort.

Une deuxième médaille olympique pour Del Potro

Après avoir perdu la première manche, cédée après quasiment une heure de jeu, Del Potro a refait surface en prenant la suivante, fort d'un break obtenu d'entrée de deuxième acte. Puis le match est devenu peu à peu irrespirable dans le troisième set. L'actuel 141e mondial a pris le service de Nadal en premier à 4-3, ayant une occasion de terminer la partie sur son service à 5-4. Mais l'Espagnol a répliqué en breakant son adversaire... sur un jeu blanc. Il a donc fallu un tie-break pour départager les deux hommes.

Dans le jeu décisif, c'est encore Del Potro qui a pris les commandes rapidement. Il a manqué une première balle de match sur le service espagnol, après un passing de Nadal encore bien inspiré. Mais le Majorquin l'a été beaucoup moins sur la deuxième occasion argentine, donnant le match sur une dernière faute directe en coup droit, à la grande joie des nombreux Argentins présents en tribune. Médaillé de bronze à Londres en 2012, le vainqueur de l'US Open 2009 est déjà assuré de conquérir au moins l'argent à Rio. Si on lui avait dit cela en début d'année, après une saison quasi-blanche derrière lui à cause d'une nouvelle blessure au poignet gauche, il ne l'aurait pas cru.

0
0