Dans la dernière édition de Players ’Voice, l’Espagnol raconte comment le tennis, sa passion indéfectible pour les chevaux et sa parentalité l’ont aidé à traverser les moments difficiles auxquels il a dû faire face.
J'ai dû me battre pour beaucoup de choses tout au long de ma vie. Quand j'étais plus jeune et que je rêvais de devenir joueur de tennis, je me suis battu pour ça, même quand certaines personnes ne croyaient pas que j'avais ce qu'il fallait pour y arriver. Quand je suis entré dans le Top 100, j'ai continué à pousser et il ne m'a pas fallu longtemps avant de me retrouver face aux meilleurs joueurs. J'ai une bonne place dans le classement depuis quelques saisons maintenant et le plus important pour moi, c'est que j’ai trouvé un moyen de continuer à me battre.
"J'essaie de ne pas y penser parce que je sens que je pourrais perdre la tête…"
ATP Madrid
Face au solide Ruud, Tsitsipas a flanché le premier... et l'a payé : le résumé de leur duel
IL Y A UNE HEURE
Ce qui s'est passé avec mes parents était terrible et j'essaie de ne pas y penser parce que je sens que je pourrais perdre la tête. Bien sûr, il y a beaucoup de journées où je pense à eux et la vérité, c'est que ça a été vraiment difficile. Mais le tennis m’a appris à continuer à me battre, à me relever après les mauvais moments. C’est exactement ce que j’ai fait.

Bautista Agut après sa victoire sur Félix Auger-Aliassime à la Coupe Davis 2019, trois jours après le décès de son père

Crédit: Getty Images

Quand je repense à cette époque, il y a eu quelques moments où je voulais juste tout arrêter, mais je retrouvais instantanément cet esprit combatif. Alors j'ai continué à jouer et même quand la pandémie a frappé, je m'entrainais encore beaucoup. Le tennis ne vous laisse pas vous arrêter, il est ancré dans votre mentalité. Mais avec la routine du circuit mise en stand-by l'année dernière, j'ai eu l'opportunité de vivre la grossesse d'Ana avec elle, à la maison, et de passer du temps avec mes chevaux aux écuries. Ils ont été mon moteur et la grande passion que j'ai pour eux m'a définitivement aidé à traverser les mauvais moments.
Devenir père en septembre dernier a été l'une des expériences les plus incroyables de ma vie à ce jour, si ce n'est la meilleure. Avec ce nouveau chapitre de ma vie que je partage avec Ana et mon fils, j'ai le sentiment d'avoir retrouvé le lien familial que j'ai perdu lorsque mes parents sont décédés.
La famille a toujours été la chose la plus importante pour moi, et de loin. L'amour que vous ressentez pour vos proches est incomparable. J'ai ressenti cela avant même que mes parents ne décèdent. Chaque fois que je rentrais à la maison et que je remarquais qu'ils vieillissaient progressivement, je profitais de chaque petit moment que je passais avec eux et je gardais tout ça en mémoire. Cet état d'esprit et ces souvenirs me restent maintenant. Récemment, Ana et Mini Rober m'ont rejoint sur la tournée au Moyen-Orient et c'était vraiment spécial pour moi. C’est beau de voir votre enfant grandir parce qu’il est en constante évolution. Jour après jour, les enfants se rapprochent un peu plus de la personne qu'ils deviendront.
S'il y a quelque chose que je pourrais lui transmettre, ce serait mon entêtement ! Je pense que la persévérance et le fait de continuer à se battre pour atteindre ses objectifs est une très bonne chose et un moyen important de surmonter des obstacles difficiles. Finalement, ce sont ces moments qui vous aident à grandir en tant que personne.
Cela vaut pour toutes les choses de la vie, les grandes comme les petites. Le fait de ne pas jouer mon meilleur tennis en Australie m'a motivé à m'entraîner beaucoup plus dur et, par conséquent, je me sens maintenant vraiment bien sur le court. Je me sens capable de rivaliser avec les dix meilleurs joueurs du circuit et je commence à ressentir de nouveau ces sensations positives qui accompagnent la victoire.

Bautista Agut se défait de Daniil Medvedev, numéro 2 mondial, au Masters 1000 de Miami en mars 2021

Crédit: Getty Images

Quand je repense à Wimbledon il y a deux ans, lorsque j'ai atteint les demi-finales, je l'ai vécu comme je l'avais toujours rêvé. Honnêtement, ces deux semaines étaient comme un rêve devenu réalité. Revivre des moments comme ça serait incroyable, mais la chose la plus importante pour moi aujourd'hui, c'est de maintenir mon meilleur niveau, de profiter de chaque instant sur le court et de partager le succès et les souvenirs avec ma famille.
Suivez Roberto Bautista Agut sur Instagram (@robertobautistaagut) et Twitter (@BautistaAgut).
ATP Madrid
Zverev écarte Evans et s'offre un choc contre Nadal
IL Y A 2 HEURES
ATP Madrid
Bousculé, mais pas coulé : comment Isner a dégoûté Rublev
IL Y A 3 HEURES