Getty Images

Stephens tient son rang

Stephens tient son rang

Le 02/06/2019 à 20:00Mis à jour Le 02/06/2019 à 20:27

ROLAND-GARROS - Dans un tableau féminin où les têtes de série tombent les unes après les autres, Sloane Stephens (N.7) poursuit sa route et file en quarts de finale après son succès sur Garbine Muguruza (N.19), 6-4, 6-3. Elle affrontera la Britannique Johanna Konta (N.26) pour une place dans le dernier carré.

Sans faire de bruit, Sloane Stephens avance à Paris. L’Américaine, 7e joueuse mondiale et finaliste l’an dernier, s’est qualifiée pour les quarts de finale de Roland-Garros en remportant le choc féminin de la journée face à l’Espagnole Garbiñe Muguruza, lauréate en 2016. Elle s’est imposée en deux sets (6-4, 6-3) et de 1h40 jeu devant un Central qui s’est quelque peu dégarni après les matches de Roger Federer et Rafael Nadal. Pour une place dans le dernier carré, elle affrontera Johanna Konta, tombeuse de Donna Vekic (6-2, 6-4) plus tôt dans la journée.

Sloane Stephens est une joueuse de grandes occasions. Malgré un début de saison décevant, l’Américaine s’est, semble-t-il, remotivée pour cette quinzaine parisienne. Il faut dire qu’elle a les points de sa finale 2018 à défendre du côté de la Porte d’Auteuil, et plus les tours passent, plus elle semble à la hauteur de la tâche. Pourtant dimanche, une autre championne en Grand Chelem se dressait face à elle de l’autre côté du filet, mais elle en a solidement pris la mesure.

Le tennis en variations de Stephens a payé

Pourtant, comme cela peut lui arriver, Stephens avait commencé le match sur un petit rythme. Breakée d’entrée (0-2), elle est peu à peu entrée dans son match et a aligné quatre jeux d’affilée (de 1-3 à 5-3) pour remporter le premier set dans la foulée (6-4). Avec son jeu varié, fait de changements de rythme entre balles arrondies et accélérations subites notamment côté coup droit, elle a su parfaitement contrer Muruguza qui, à force de vouloir prendre la balle tôt et à plat, a commis trop de fautes directes (28 pour 19 coups gagnants).

Capable de belles glissades en défense et de remises profondes en slice, Stephens a fait le break au meilleur des moments dans la seconde manche pour servir pour la victoire dans la foulée. Si elle a dû attendre sa cinquième balle de match pour s’imposer, elle a fait preuve de beaucoup de sang-froid et d’intelligence de jeu dans les moments chauds. Et elle pourrait bien devenir une prétendante de plus en plus sérieuse au titre dans le tableau féminin.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0