C'est un début de tournoi sans encombre pour lui. Voilà Stefanos Tsitsipas au 3e tour de Roland-Garros, et ce sans avoir perdu le moindre set. Mercredi, il n'a pas eu besoin de forcer son talent pour l'emporter face au valeureux Pedro Martinez, 105e joueur mondial, en trois manches (6-3, 6-4, 6-3) et 2h27 de jeu sur le court Suzanne-Lenglen au 2e tour. Mais comme l'indique le temps passé sur le court par le Grec, la combativité de son adversaire, spécialiste de la terre battue, lui a permis de bien se mettre en rythme en fond de court. Lors de son match suivant, il en aura vraisemblablement moins l'occasion face à John Isner et son service canon.
Stefanos Tsitsipas n'était pas forcément dans un grand jour. Ses entames de sets, surtout les deux premiers, l'ont montré avec des breaks concédés d'entrée. Mais le numéro 5 mondial, en grande confiance après une préparation sur terre battue aboutie (titres à Monte-Carlo et Lyon, finale à Barcelone, quart à Rome), a de la marge. Et il l'a montré en revenant au score dans la foulée à chaque fois. Puis, il a progressivement accéléré pour imposer son tempo à son adversaire.

Et maintenant le défi Isner

ATP Montreal
Si, si, Tsitsipas a bien perdu ce point (et le match)
11/08/2022 À 06:46
Jusqu'au dernier point, Pedro Martinez a eu le grand mérite de ne rien lâcher. Même s'il accusait un double break de retard dans le troisième acte, il a continué à se battre et a d'ailleurs empêché Tsitsipas de conclure sur son service. Mais l'Espagnol a aussi payé cher ses propres faiblesses sur son engagement. Avec une qualité de première balle moyenne, aucun ace et 7 doubles fautes, il a constamment été sous pression sur sa mise en jeu qu'il a concédée à huit reprises, dont une dernière fois pour s'incliner.
Tsitsipas a, de son côté, montré que son jeu offensif était bien en place, avec un taux de réussite exceptionnel au filet : 26 points marqués sur 27 montées. Au 3e tour, face à un John Isner apparemment très en forme - il s'est défait aisément de Filip Krajinovic (7-6, 6-1, 7-6) -, le Grec se frottera à un autre défi, celui de la patience et de l'efficacité à la relance, alors que les occasions devraient être bien moins nombreuses. S'il le relève, il aura droit à une première semaine variée qui l'aura sûrement bien préparé pour la fin de la quinzaine.
ATP Montreal
Monfils revient fort, Paire balayé d'entrée
09/08/2022 À 21:27
Wimbledon
C'était électrique : Kyrgios, maître du spectacle et bourreau de Tsitsipas
02/07/2022 À 20:24