A 3 partout, vous jouiez très bien et au septième jeu du premier set, elle a passé un cran plus haut, elle a été plus agressive. Vous avez eu du mal à résister ?

KIM CLIJSTERS : "Oui, elle a pris plus de risques en retournant la balle et a exercé une véritable pression. Déjà avec son premier service et, à partir de là, elle a augmenté son niveau, et c'était la route vers la victoire."

Roland-Garros
Jouanno vote Auteuil
03/12/2010 À 15:46

A un certain moment, on sentait que vous essayiez, sans pour autant arriver à la régularité.

K.C. : "Très souvent, je dominais le point, sans arriver à conclure pour autant. Je savais que cela allait être difficile, elle a une défense extraordinaire, surtout sur terre battue. Sur le dur, on peut faire un point gagnant en un coup. Sur terre battue, la balle revient, on fait des échanges, j'étais suffisamment régulière pour faire construire le point sans pour autant conclure."

En sortant du court, vous aviez l'air assez furieuse. Vous étiez furieuse contre vous, la performance, la frustration ? Que s'est-il passé ?

K.C. : "Oui, bien sûr, c'est frustrant, mais je ne peux pas me plaindre du tournoi que je viens de jouer. Arriver ici en demi-finale, c'est fantastique. Mais quand vous perdez un match, quel que soit le match, c'est décevant. Juste après le match, on vous met la caméra sous le nez, ce n'est pas toujours facile. Après une douche, ça va mieux."

Avez-vous le sentiment qu'elle est meilleure que vous sur terre battue ?

K.C. : "Pour moi, c'est l'une des meilleures sur terre battue. Elle est régulière. La différence entre elle et les autres joueurs, c'est qu'elle se déplace très bien. Comme je l'ai dit, on peut faire 2 ou 3 points gagnants. On se dit : "Ca y est", mais elle renvoie tout cela. C'est son point fort sur terre battue."

Vous pensez que cela ne donne pas beaucoup de chance à Svetlana ?

K.C. : "Svetlana a eu de bons résultats contre elle. C'était un ou deux ans auparavant. Elle a aussi un genre de jeu agressif, tout dépendra de sa régularité. C'est ce qui sera décisif. Même quand la balle revient, il faut continuer à faire le point si vous voulez battre Justine."

Roland-Garros
Entre records et regrets
12/06/2006 À 12:15
Roland-Garros
Nadal : "Une saveur particulière"
12/06/2006 À 12:10