AFP

Serena s'est encore fait peur...

Serena s'est encore fait peur...

Le 01/06/2015 à 16:57Mis à jour Le 01/06/2015 à 20:20

ROLAND-GARROS - Malgré la perte du premier set, Serena Williams a renversé sa compatriote Sloane Stephens (1-6, 7-5, 6-3). Elle rencontrera l'Italienne Sara Errani en quart de finale.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Et Serena Williams s’en sort une nouvelle fois ! Pour la troisième fois de la quinzaine, la tête de série numéro 1 a renversé une rencontre qui semblait bien mal embarquée. Comme face à Azarenka et Friedsam, la cadette des sœurs Williams a perdu le premier set avant de revenir puis de remporter son match face à sa jeune compatriote Sloane Stephens (1-6, 7-5, 6-3). Elle affrontera en quart de finale Sara Errani, tombeuse de Julia Görges.

Décidemment, il faut que Serena Williams se sente en danger sur les courts de Roland pour se mettre à jouer à son réel niveau. Méconnaissable et breakée trois fois lors du premier set, l’Américaine a d’abord trainé sa peine sur un central presque trop grand pour elle. En face, elle avait une joueuse totalement décomplexée qui jouait à seulement 22 ans son quatrième huitième de finale consécutif Porte d’Auteuil et comptait bien cette fois-ci passer le cap.

Et maintenant Errani

Expédiée en 23 minutes dans la première manche, Serena Williams a durci le jeu au cœur du deuxième set. A 3-3, elle a obtenu ses premières balles de break (!) et à sa cinquième tentative, a enfin réussi à en convertir une. Un premier coup d’arrêt pour Stephens qui est pourtant revenue dans la foulée. Après quelques combats indécis de fond de court, c’est finalement Williams qui faisait la différence en fin de manche et s’offrait l’égalisation à un set partout.

Après un troisième set à sa main, Serena Williams pouvait savourer sa qualification pour les quarts de finale. Elle y affrontera l’Italienne Sara Errani (N.17), tombeuse de Julia Görges. Face à une joueuse très à l’aise sur terre battue, l’Américaine devra cette fois-ci s’éviter un tel retard à l’allumage. Ses trois matches à rallonge pourraient finir par peser… mais la gagnante de la première levée du grand chelem de la saison semble capable d’éviter tous les obstacles depuis ses débuts Porte d’Auteuil.

0
0