AFP

Garbine Muguruza en finale après sa victoire contre Samantha Stosur (6-2, 6-4)

Muguruza va retenter sa chance contre Serena

Le 03/06/2016 à 14:28Mis à jour Le 03/06/2016 à 15:05

ROLAND-GARROS - Garbine Muguruza s'est qualifiée pour la finale, vendredi, en battant Samantha Stosur (6-2, 6-4) en demie. L'Espagnole (n°4) a eu besoin d'une heure et seize minutes de jeu pour venir à bout de l'Australienne (n°21) et se qualifier pour la deuxième finale de Grand Chelem de sa carrière. Elle y retrouvera Serena Williams.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

16 ans que l'Espagne attendait une finaliste à Roland-Garros. Autant les Ibères ont trusté les honneurs depuis le début du siècle chez les hommes, autant les dames, elles, avaient connu une période de vaches maigres. Elle est en passe de s'achever. Garbine Muguruza a dominé en deux sets (6-2, 6-4) et une heure et seize minutes l'Australienne Samantha Stosur vendredi sur le court Suzanne-Lenglen, pour se hisser en finale et rejoindre Conchita Martinez, dernière Espagnole à avoir atteint la finale, en 2000.

Stosur, finaliste à Paris en 2010, a constamment subi le jeu et sa première balle n'a pas fait mal comme l'espérait. Elle a d'ailleurs gagné à peine plus d'un point sur deux derrière celle-ci. Muguruza a plié le premier set 6-2 en une demi-heure, et elle était partie pour rendre une copie parfaitement symétrique lors de la seconde manche, avant de se tendre légèrement au moment de conclure à 5-2. Stosur a pu signer un débreak, mais pas deux. A 5-4, Muguruza a conclu sans tremblement excessif.

Le vécu londonien en guise d'atout

Après une petite frayeur lors du premier tour, où elle avait perdu le premier set contre Anna-Karolina Schmiedlova, Garbine Muguruza vient d'enchainer 12 sets de suite et elle arrivera en finale en pleine confiance. Au passage, la joueuse de Sam Sumyk est assurée de grimper à la troisième place mondiale lundi prochain, et sera même la nouvelle dauphine de Serena Williams si elle va au bout. Ce qui est loin d'apparaitre impossible désormais.

D'autant que si la native de Caracas va vivre une première sur la terre parisienne, elle disputera en revanche sa deuxième finale de Grand Chelem en moins d'un an, puisqu'elle avait déjà joué le match pour le titre à Wimbledon l'été dernier. Elle s'y était inclinée face à Serena Williams, non sans avoir bousculé l'Américaine. Samedi, ce sera donc une revanche entre les deux championnes, la numéro un mondiale s'étant sortie des griffes de Kiki Bertens sur le central. Cette fois, Muguruza aura son vécu londonien pour elle. 18 ans après le dernier sacre d'Arantxa Sanchez, l'Espagne peut rêver de ramener la coupe Suzanne-Lenglen...

0
0