Getty Images

Les favoris de Roland-Garros : Rafa Nadal, la decima au bout du bras

Rafa, la decima au bout du bras

Le 26/05/2017 à 19:07Mis à jour Le 27/05/2017 à 14:13

ROLAND-GARROS 2017 – Nonuple vainqueur à Paris, Rafael Nadal brigue un 10e sacre à la portée historique sans égal dans l'histoire du tennis masculin. Ce ne serait pas une surprise, tant l'Espagnol est clairement le favori numéro un du tournoi cette année.

Rafael Nadal

Pays : Espagne
Date de naissance : 3 juin 1986
Classement ATP : 4e
Classement ATP Race : 1er
Titres : 72

Roland-Garros et lui : Pas besoin de faire un dessin, non ? Rafael Nadal, c'est monsieur Roland-Garros. Jamais un joueur n'avait dominé à ce point et aussi longtemps une surface que ne l'a fait l'Espagnol sur la terre battue. En douze participations Porte d'Auteuil, Nadal a soulevé neuf fois la Coupe des Mousquetaires et n'a subi que deux défaites en 74 rencontres. Mais il n'a plus gagné à Paris depuis trois ans, une disette évidemment inédite pour lui.

Sa saison sur terre : Plus que probante. Vainqueur à Monte-Carlo, Barcelone et Madrid, Nadal a flirté avec un quadruplé jamais réalisé (pas même par lui !) mais il a buté en quarts de finale à Rome sur un Dominic Thiem en feu. Malgré ce petit accroc, son bilan printanier est le plus remarquable du circuit : 17 victoires pour une défaite. Et sur ces 17 succès, le Majorquin n'a perdu que deux sets. Au passage, il a notamment dominé Djokovic, Zverev, Goffin (deux fois) ou Thiem (deux fois). Il y a bien longtemps que Rafa n'avait pas à ce point survolé la préparation aux Internationaux de France, ce qui est dû à la fois à sa verve retrouvée et à une concurrence plus éparpillée.

Pourquoi il peut y croire : Parce qu'il est à nouveau le meilleur joueur du monde sur terre battue, et avec une marge conséquente. Ce n'était pas le cas ces dernières années. Même lors de son dernier titre à Roland-Garros en 2014, il n'avait en amont gagné qu'à Madrid, Wawrinka s'imposant à Monte-Carlo, Nishikori à Barcelone et Djokovic à Rome. Tous les voyants sont cette fois au vert pour l'ogre de Manacor, qui réalise une saison exceptionnelle. Son premier trimestre, malgré l'absence de titres (la faute à Federer), avait auguré du meilleur pour la campagne sur terre. Ça a été le cas. Même si son jeu, son coup droit surtout, n'a plus tout à fait le même impact destructeur que jadis, battre Nadal sur terre, surtout au meilleur des cinq sets, relève de la gageure.

L'ombre d'un doute : S'il l'a été en termes de résultats, le Rafael Nadal de 2017 est loin d'être aussi dominateur que celui des folles années 2005-2008, où il semblait vraiment invincible en trois sets gagnants sur terre. Le battre à Roland-Garros relèverait de l'exploit, mais rien de comparable avec ce que nous avons connu jadis. Si les autres étaient à leur niveau (on pense surtout à Murray, Wawrinka et plus encore Djokovic), la marge de Nadal serait bien plus réduite. Parce que, intrinsèquement, il n'est plus dix crans au-dessus de tout le monde, il n'est pas à l'abri d'un mauvais jour, ou d'un adversaire en feu. Sur un match, il peut se retrouver fragilisé, Thiem l'a prouvé. L'autre inconnue concerne son physique. Le plus grand ennemi potentiel, pour Nadal, est intérieur. Mais comme tout semble rouler à ce niveau depuis plusieurs mois, touchons du bois...

Désolé, cette vidéo n'est plus disponible

3 stats à avoir en tête

  • 10. Evidemment... C'est le printemps des decimas pour Rafa. A Monte-Carlo comme à Barcelone, il a décroché son 10e titre au mois d'avril. Il peut en faire de même à Roland-Garros mais cela n'aurait évidemment pas le même impact. Chez les hommes, personne n'a jamais dépassé huit titres dans un même tournoi et ceux qui l'ont fait, à savoir Guillermo Vilas et Roger Federer, ont accompli cette performance dans des tournois d'une bien moindre importance en comparaison avec Monte-Carlo et, plus encore, Roland-Garros. Hommes et femmes confondus, seule Martina Navratilova et Margaret Court ont fait mieux en Grand Chelem.
  • 36. Trois titres (Monte-Carlo, Barcelone, Madrid), trois autres finales (Open d'Australie, Acapulco, Miami), Rafael Nadal carbure à plein régime en 2017. Il a remporté au total 36 matches cette saison. Aucun autre joueur n'a encore atteint la barre des 30 succès. Il suffira d'ailleurs à Nadal de se hisser en huitièmes de finale à Paris pour égaler son total de victoires de l'année 2016 (39). Déjà.
  • 84. Un record absolu que Nadal peut chasser... mais pas cette année. Si l'Espagnol a remporté 72 matches à Roland-Garros (un record chez les hommes), Steffi Graf a elle gagné 84 matches à Paris. S'il gagne cette année sans bénéficier du moindre forfait, Nadal pourrait alors égaler la légende allemande en 2018 en atteignant le dernier carré.
Rafael Nadal, l'homme de Roland Le bras gauche destructeur de Rafael Nadal (Par Florian Nicolle)

Rafael Nadal, l'homme de Roland Le bras gauche destructeur de Rafael Nadal (Par Florian Nicolle)Eurosport

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0