Getty Images

Rafael Nadal balaye Roberto Bautista Agut et file en quart

Nadal applique le tarif habituel pour filer en quart

Le 04/06/2017 à 14:58Mis à jour Le 04/06/2017 à 17:21

ROLAND-GARROS - Rafael Nadal retrouve les quarts de finale des Internationaux de France. Dimanche, l'Espagnol a dominé son compatriote Roberto Bautista Agut, cette fois-ci en ne lâchant que 5 jeux (6-1, 6-2, 6-2). Au prochain tour, le nonuple vainqueur à Paris affrontera Pablo Carreno Busta, tombeur de Grigor Dimitrov au 3e tour et de Milos Raonic en 8e.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Rafael Nadal continue sa promenade de santé à Roland-Garros. Après trois premiers tours expéditifs au cours desquels il n'avait perdu que 15 jeux, un record pour lui sur une première semaine en Grand Chelem, l'Espagnol a poursuivi sur un rythme similaire dimanche en étrillant son compatriote Roberto Bautista Agut en huitièmes de finale. La tête de série numéro 17 n'a pas existé sur le Lenglen et Nadal s'est imposé en moins de deux heures en trois petits sets (6-1, 6-2, 6-2). Impressionnant, encore une fois.

On pouvait pourtant penser que Bautista Agut, qui avait enquiquiné Novak Djokovic l'an dernier au même stade de la compétition, serait en mesure d'offrir une opposition un peu plus solide que les précédentes victimes de Nadal. Mais il a constamment été malmené sur son service, avec des statistiques catastrophiques aussi bien en première (seulement 52% de points gagnés) que sur seconde balle, où son taux de réussite est tombé à 33%. Conséquence, 18 balles de breaks et sept breaks pour le nonuple vainqueur du tournoi.

1h45 sur le court en moyenne…

Et encore, Rafael Nadal a laissé traîner quelques points en route, en commettant plutôt plus de fautes directes (23) qu'à l'accoutumée, notamment dans les deux premières manches. Le score du premier set peut d'ailleurs sembler un peu sévère. Le problème, c'est que s'il y a bien eu plusieurs jeux accrochés, Nadal a toujours fini par les remporter. Et à l'échange, à part quand Nadal a perdu en longueur de balle, Bautista Agut a toujours perdu le bras de fer. Il n'avait tout simplement pas les armes pour contrarier le maître des lieux.

En quatre matches, Rafael Nadal a passé en moyenne 1h45 sur le court. C'est dire s'il va arriver frais comme un gardon en quarts de finale. Trois petits matches le séparent encore de son 10e titre à Roland-Garros, la fameuse decima. L'opposition va bien sûr aller crescendo, mais en quarts de finale, Pablo Carreno Busta, tombeur de Grigor Dimitrov au 3e tour et Milos Ranoc en 8e de finale devra sortir le match de sa vie pour avoir ne serait-ce qu'une chance de se mettre en travers du chemin de l'ogre de l'ocre.

0
0