Getty Images

Roland-Garros : Murray élimine Nishikori (2-6, 6-1, 7-6, 6-1) et rejoint Wawrinka en demie

Murray et Wawrinka vont remettre ça

Le 07/06/2017 à 19:08Mis à jour Le 07/06/2017 à 19:56

ROLAND-GARROS - A l'issue d'un match étrange, dominé un temps par Kei Nishikori, Andy Murray a finalement réussi à hisser son niveau de jeu et à prendre le meilleur sur le Japonais (2-6, 6-1, 7-6, 6-1). Le Britannique affrontera Stan Wawrinka, facile vainqueur de Marin Cilic, en demi-finale. Les deux hommes s'étaient affrontés au même stade l'an dernier. Et Murray l'avait évidemment emporté.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Il y aura un bis entre Andy Murray et Stan Wawrinka. Un an après s’être croisés en demi-finale de Roland-Garros, les deux hommes vont se retrouver aux portes de la finale des Internationaux de France, vendredi 9 juin. Pour rejoindre le Suisse dans le dernier carré, le numéro 1 mondial a eu raison d’un Kei Nishikori accrocheur mais trop inconsistant une fois le premier set passé (2-6, 6-1, 7-6, 6-1).

L’Ecossais était arrivé en manque de repères évident à Paris après une première partie de saison en deçà de son statut. Il s’est rassuré en parvenant en demies et pourra évaluer sa progression en retrouvant Wawrinka au même stade de la compétition que l’an passé. Il était sorti vainqueur de leur duel en 2016. Mais contrairement au Vaudois, il ne s’est encore jamais imposé à Roland.

Que dire de ce match, sinon qu’on a à peu près tout vu. Des amorties magnifiques (en général signées Murray), des revers longs de ligne délicieux (pour la plupart l’œuvre de Nishikori), des raquettes qui volent (une de chaque côté, pas de jaloux), du déchet des deux côtés (71 fautes directes) et un incroyable passage à vide (les sept fautes de Nishikori dans le tie-break du 3e set). C’est d’ailleurs cet instant un peu hors du temps, pendant lequel le Japonais s’est liquéfié sur le court, qui a certainement décidé du sort final de cette rencontre. A l’énergie, le numéro 9 mondial a fait le break à l’entame du 4e set. Un dernier baroud d’honneur inutile : Murray a enquillé les six jeux suivants.

Une rencontre décousue

Pour le numéro 1 mondial il y a certainement eu du soulagement au moment de célébrer sa victoire. Car le Britannique est mal rentré dans sa rencontre et a subi le jeu d’un Nishikori décomplexé dans le premier set (2-6). Le problème pour le Japonais c’est qu’il est vite rentré dans ses travers observés depuis le début du tournoi. Incapable d’être constant (il avait perdu deux sets 0-6 dans ce tournoi), il n’a pas tenu le rythme et la cadence. En face Murray a mis très longtemps à se mettre en route et à rentrer dans le court plutôt que de subir loin de sa ligne de fond. La partie a donc été décousue au cours du 2e et surtout du 3e set. Dans ces deux manches, six breaks ont été réalisés, preuve que la bonne étoile qui accompagne les vainqueurs n’a longtemps pas su choisir son camp.

Nishikori a fini par se saborder tout seul en concédant le jeu décisif alors qu’il avait débreaké quand Murray servait pour le cette 3e manche. Sept points, sept fautes, sept fautes de trop pour le Japonais qui a ensuite été proprement expédié par son adversaire. C’est la 5e fois qu’Andy Murray atteint les demi-finales de Roland-Garros. Il la jouera de nouveau face à Stan Wawrika. Mais il a du souci à se faire face au Suisse. Il a bénéficié des errances du Japonais lors de ce quart de finale. Il ne pourra pas attendre la même chose face à Stan the Man. Le Vaudois n’a toujours pas cédé le moindre set dans ce tournoi. Et il saura sûrement mieux exploiter les faiblesses de l’Ecossais qu’un Nishikori inconstant (49 fautes directes). Leur duel, dans tous les cas, promet.

Andy Murray

Andy MurrayGetty Images

0
0