Getty Images

Wawrinka, c'est vraiment costaud

Wawrinka, c'est vraiment costaud
Par Eurosport

Le 01/06/2017 à 16:06Mis à jour Le 10/06/2017 à 16:30

ROLAND-GARROS 2017 - Stan Wawrinka continue de se montrer solide. Le Suisse, vainqueur du tournoi en 2015, s'est qualifié jeudi pour le troisième tour en battant l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov en trois manches (6-4, 7-6, 7-5) sur le court Philippe-Chatrier.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Stan Wawrinka a parfois tendance à démarrer en mode diesel ses quinzaines majeures. Dans les premiers tours, le Suisse est parfois bon à prendre. Ça ne semble pas être le cas cette fois à Roland-Garros. Le vainqueur de l'édition 2015 vient de franchir ses deux premiers tours sans concéder un set et jeudi, sous le soleil brûlant du court Philippe-Chatrier, le Vaudois a même rendu une copie de très bonne qualité face au toujours potentiellement dangereux Alexandr Dolgopolov.

Vainqueur en trois manches (6-4, 7-6, 7-5),Wawrinka a dû serrer le jeu dans chacun de ces trois sets. Comme souvent dans ses bons jours, il a su hausser le ton sur les points les plus importants. S'il était sur ses gardes, c'est aussi parce qu'il avait perdu deux de ses trois précédents duels face à l'ancien numéro 13 mondial (en 2012), âgé de 28 ans. Dolgopolov est capable de tout, le pire comme le meilleur, mais il a vraiment poussé Wawrinka à produire du très bon tennis.

Vidéo - Wawrinka a sorti le grand jeu contre Dolgopolov

03:29
" Le niveau était très élevé"

Si Dolgopolov s'est épuisé à courir après le score, il a à plusieurs reprises pointé le nez à la fenêtre. Comme dans le premier set où, à 4-4, il a mené 15-40 pour s'offrir deux balles de break qui auraient pu lui ouvrir les portes de cette première manche. Mais Wawrinka les a écartées avant de signer le break décisif dans le jeu suivant. ce fut un peu le résumé, frustrant, de cette après-midi pour Dolgopolov. Vainqueur du tie-break du deuxième set, le Vaudois a ensuite breaké au meilleur moment, dans le 11e jeu, dans le troisième.

"Ça a vraiment été un gros match, a jugé sur le court après sa victoire Wawrinka, qui a frappé 41 coups gagnants. Je suis très content de m'en sortir en trois sets. Le niveau était très élevé. Je suis raiment satisfait". C'est la sixième victoire consécutive pour le Suisse qui a connu une préparation décevante sur terre battue, avant de conserver son titre samedi à Genève. "Cela m'a permis de retrouver la confiance qui me manquait", a expliqué "Stanimal", qui affrontera un Italien pour une place en huitièmes de finale, Fabio Fognini, tombeur de son compatriote italien Andreas Seppi en trois manches.

0
0