Serena Williams a souffert, mais elle est passée ! L'ex-N.1 mondiale a renversé la situation face à la 17e joueuse mondiale, l'Australienne Ashleigh Barty, après avoir accusé un set de retard (3-6, 6-3, 6-4) au deuxième tour de Roland-Garros, jeudi.

Il y a deux jours, la championne américaine de 36 ans, qui tente un courageux come-back après avoir donné naissance à une petite fille en septembre, avait fait un retour gagnant à Paris, un an après avoir manqué le tournoi pour cause de grossesse.

Roland Garros
Les temps forts de la finale 2018 : Thiem s'est accroché une heure, puis Nadal a déroulé
08/06/2019 À 23:10

Sur le court central jeudi soir, Barty n'a pas réussi à reproduire dans les deuxième et troisième manches ce qui lui a permis de remporter la première : pousser Serena à la faute. Et cette dernière, breakée dès l'entame du 2e set, a immédiatement refait son retard, élevant brutalement son niveau.

Williams a renversé Barty : les temps forts de sa victoire

Et puis Serena est arrivée !

Comme à son habitude, la cadette des soeurs Williams a misé sur sa puissance pour faire la différence. Et, dans le dernier set, sur un service redevenu redoutablement efficace (75% de premières balles, 81% de points gagnés derrière). "Quand j'ai perdu le premier set, je me suis dit qu'il fallait que j'en fasse encore plus, et puis Serena est arrivée !", a-t-elle lancé.

Au prochain tour, la joueuse aux 23 couronnes en Grand Chelem (dont trois à Paris en 2002, 2013 et 2015) poursuivra son pari fou contre l'Allemande Julia Görges (11e) ou la Belge Alison Van Uytvanck (46e). Avant Roland-Garros, Serena n'avait joué que quatre matches cette saison, en mars, pour deux victoires et deux défaites, à Indian Wells et Miami.

Serena Williams à Roland-Garros

Crédit: Getty Images