Getty Images

Paire, première !

Paire, première !

Le 31/05/2019 à 14:57Mis à jour Le 31/05/2019 à 17:20

ROLAND-GARROS - Benoît Paire est en huitièmes de finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière. Le Français, qui menait deux sets à un face à Pablo Carreño Busta (6-2, 4-6, 7-6, ab.), a vu son adversaire renoncer au terme de la troisième manche. Il défiera Kei Nishikori.

Il avait bataillé plus que de raison face à son pote Pierre-Hugues Herbert. Après avoir eu du rab mercredi, il a bénéficié d'une journée allégée, vendredi. Allégée, façon de parler car Benoît Paire n'a pas rigolé durant les 2h03 qu'a duré son duel inachevé face à Pablo Carreño Busta. Il menait 2 sets 1, certes, quand l'Espagnol a rendu les armes. Mais, jusqu'à a ce jeu décisif survolé de la tête et des épaules par le Français, c'était loin d'être dans la poche. A l'arrivée, Paire passe et verra la deuxième semaine des Internationaux de France, ce qui est d'ores et déjà une excellente nouvelle et une première. Au prochain tour, il retrouvera Kei Nishikori, qui a ramé pour battre Laslo Djere (8-6 au 5e cinquième). Paire - Nishikori, c'était un deuxième tour à Roland l'an dernier. Et le Japonais avait eu le dernier mot.

Vidéo - Paire - Carreno Busta : les temps forts

03:01

Pablo Carreño Busta a cédé physiquement au cœur d'un jeu décisif que Paire avait parfaitement débuté, par un service gagnant et deux claques de retour. C'est à cet instant que le 57e joueur mondial a demandé un temps mort médical. Mené 3-0, il a repris. Mais n'a rien pu faire face à un Paire qui n'a pas fait de sentiment en enchainant coups, services gagnants et aces. Sur le dernier, son adversaire n'a même pas essayé d'y aller. Il ne pouvait plus (7-1). Avant ce tie break, c'est lui qui avait été le plus dangereux dans ce set, où il s'était procuré quatre balles de break au cours d'un cinquième jeu finalement remporté par Paire (3-2).

Une entame idéale

Transfiguré depuis le début de la saison sur terre, appliqué à bien faire et à ne pas balancer ses matches à Roland, comme il l'avait expliqué mercredi après sa victoire à rallonge face à P2H, Benoît Paire a montré les mêmes dispositions, sur le court Simonne-Mathieu. Il y a bien eu un jet de raquette au terme de la deuxième manche, qu'il avait laissé échapper à un Carreño Busta avare dans ses prises de risque. Mais cela ne fut qu'une péripétie dans une journée qu'il avait pour le mieux entamée. Malgré une première balle rare (40% dans le premier set), Paire a mené les débats au doigt et à la baguette (6-2).

Le Français a finalement été trahi par sa mise en jeu lors du deuxième set. Breaké à deux reprises, l'Avignonnais a dû courir après un score qu'il n'a jamais rattrapé (4-6). La troisième manche aura été accrochée, même si Paire fut le plus menacé des deux. Et il y a eu ce tie break qui a sonné le glas de cette rencontre et lui ouvert les portes des huitièmes de finale de Roland. Ce sera dimanche. Et on a hâte d'y être.

Vidéo - Carreño Busta a dû abandonner

01:01
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0