Getty Images

Pouille, le gros gâchis

Pouille, le gros gâchis

Le 31/05/2019 à 14:19Mis à jour Le 31/05/2019 à 15:01

ROLAND-GARROS - C'est terminé pour Lucas Pouille. Mené deux sets à un et break contre lui dans la 4e manche jeudi soir, le Fraçais avait pourtant totalement renversé la vapeur face à Martin Klizan à son retour sur le Chatrier, vendredi. Il a même servi pour le match à 5-4 dans le dernier set mais a fini par s'incliner 9-7. Un gros gâchis.

Lucas Pouille s’arrête déjà. Le Français ne verra pas le 3e tour de Roland-Garros. Après un beau combat, il a fini par baisser les armes face à Martin Klizan, 55e joueur mondial, en cinq sets (7-6, 2-6, 6-3, 3-6, 9-7) et deux jours. Sauvé par la nuit jeudi, le Nordiste a bien cru inverser la tendance vendredi et a même servi pour le match. Mais il a fini par craquer contre le talentueux gaucher slovaque qui affrontera le Russe Karen Khachanov samedi pour une place en deuxième semaine.

Tout ça pour ça. Revenu sur le court avec l’œil du tigre pour renverser Martin Klizan, Lucas Pouille n’est pas allé au bout de sa mission. Le Nordiste s’est pourtant donné les moyens de la réussir : mené deux sets à un et avec un break de retard dans le quatrième set (7-6, 2-6, 6-3, 3-1), il est apparu sur le court transformé par rapport à la veille. Percutant, très avare en fautes directes, il a mis une intensité physique dans chaque frappe qui a totalement déstabilisé son adversaire. Résultat : cinq jeux d’affilée et une égalisation à deux manches partout.

Le réveil brutal de Klizan

Logiquement, Pouille n’a pas pu tenir ce rythme et s’est quelque peu relâché sur les premiers jeux de la manche décisive. Les serveurs ont donc fait la loi, le Tricolore décochant pas moins de quatre aces sur ses trois premiers engagements. Ce temps mort a permis à Klizan de se remettre dans la partie, l’air de rien. Tête basse depuis la reprise, le Slovaque s’est mis à mieux tenir l’échange, lui qui avait beaucoup donné côté coup droit dans la quatrième manche. Et à la stupeur générale, il s’est même procuré la première occasion de break à 3-3 dans l’ultime acte.

Martin Klizan au 3e tour de Roland-Garros 2019

Martin Klizan au 3e tour de Roland-Garros 2019Getty Images

Grâce à la qualité de sa première balle, Pouille a écarté le danger et la pression a basculé sur Klizan qui a cédé son engagement. En position idéale, le Français a servi pour le match à 5-4 et le scénario idéal semblait sur le point de s’écrire. C’était sans compter le réveil brutal de Klizan : un revers croisé fulgurant, un retour long de ligne impeccable et il refaisait son retard dans un Central soudain plus silencieux (et aux rangs encore clairsemés).

Le combat mental s’est alors installé, les deux joueurs remportant successivement leurs mises en jeu. Mais condamné à faire la course derrière son adversaire, Pouille savait son droit à l’erreur limité et il a fini par se tendre. Une dernière faute en coup droit décroisé a scellé son destin. Malgré tous ses efforts et une volonté évidente de bien faire, il a dû composer avec un niveau de jeu trop fluctuant, à l’image de ses dernières semaines sur le circuit. Et à Roland, le miracle australien ne s’est pas reproduit.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0