Getty Images

Nadal-Djokovic devant, Paire seul Français du top 20 : notre bilan sur terre avant Roland

Nadal-Djokovic devant, Paire seul Français du top 20 : notre bilan sur terre avant Roland

Le 25/05/2019 à 21:21Mis à jour Le 26/05/2019 à 11:16

ROLAND-GARROS - Alors que le Grand Chelem parisien sera lancé dimanche, nous avons établi un classement de la saison sur terre battue en prenant en compte la tournée sud-américaine de février. Si Rafael Nadal et Novak Djokovic le dominent, ils ne sont pas seuls au monde. A l’exception notable de Benoît Paire, les Français sont à la peine.

Nadal et Djokovic se détachent… un peu

Si le voir échouer trois fois d’affilée en demi-finale sur sa terre chérie a évidemment interpellé, pas de panique : Rafael Nadal trône bien en tête de ce bilan grâce à son triomphe romain. Mais le Majorquin ne franchit pas la barre des 2000 points collectés avant Roland-Garros, contrairement aux deux dernières saisons où il avait écrasé la concurrence avant et pendant le rendez-vous de la Porte d’Auteuil. Il est d’ailleurs suivi de près (seulement 120 longueurs d’écart) par le numéro 1 mondial Novak Djokovic, titré à Madrid et finaliste en dans la capitale italienne, qui a disputé un tournoi de moins que son rival espagnol lors de ce printemps terrien (3 contre 4).

Les deux meilleurs joueurs de la planète s’avancent donc en favoris logiques à Paris, mais ils n’ont pas fait le vide autour d'eux. Trois autres acteurs majeurs franchissent la barre symbolique des 1000 unités pour compléter un top 5 relativement serré. Du haut de ses 20 ans, Stefanos Tsitsipas – également 3e à la Race – vient compléter le podium (1345 points), suivi de près par Fabio Fognini (1180) et Dominic Thiem (1080). L’Autrichien paie sa sortie de piste précoce à Rome, alors que le jeune Grec y a atteint le dernier carré après sa finale madrilène. De son côté, le fantasque Italien voit son premier sacre en Masters 1000 à Monte-Carlo récompensé. Mais attention au format des cinq sets à Roland où seul Thiem a donné des gages jusqu’ici.

Vidéo - Ferrero : "Difficile de battre Nadal sur les matches en 5 sets"

01:13

Les spécialistes sud-américains à la fête

Si l’Europe domine ce classement avec cinq représentants aux cinq premières places, la terre battue reste une affaire de spécialistes. La suite de ce top 10 le prouve avec pas moins de quatre purs terriens originaires d’Amérique latine. Deux Argentins, Guido Pella (6e) et Diego Schwartzman (10e), le Chilien Cristian Garin (8e), et le vétéran uruguayen Pablo Cuevas (9e), en finale à Estoril et titré deux fois en Challengers, ont bien exploité les tournois sur ocre pour emmagasiner le maximum de points aussi bien en février en Argentine et au Brésil que lors du printemps européen. Le jeune Garin, titré à Houston et à Munich, est celui qui a le moins joué sur terre des quatre avec tout de même pas moins de sept tournois disputés. A noter que le Serbe Laslo Djere (7e), vainqueur à Rio, fait figure d'exception dans ce petit groupe à fort accent latin.

Vidéo - Schwartzman - Nishikori : les temps forts

02:46

Medvedev, Berrettini, Auger-Aliassime : les jeunes poussent

A 15 petits points près, Daniil Medvedev faisait lui aussi partie de ce top 10. Le Russe, qui s’est découvert de belles aptitudes sur terre battue en atteignant le dernier carré à Monte-Carlo puis la finale à Barcelone, a ensuite baissé de pied à Madrid et Rome. Il n’empêche qu’il symbolise l’émergence d’une nouvelle génération au plus haut niveau sur ocre : ils sont huit dans le top 20 à avoir moins de 25 ans.

Sacré à Budapest et finaliste à Munich, Matteo Berrettini (16e) a percé cette saison, tout comme Félix Auger-Aliassime (12e) qui n’en finit plus de progresser à seulement 18 ans et qui reste sur une belle finale à Lyon. Le Norvégien Casper Ruud peut aussi se targuer d’une belle 18e place grâce notamment à son beau parcours à Rome (8e de finale) en sortant des qualifications et à sa finale à Houston début avril. Enfin, si Alexander Zverev (15e) traverse une crise de confiance, son titre arraché à Genève lui permet aussi d'intégrer le top 20.

Vidéo - Di Pasquale : "Medvedev peut faire des dégâts à Roland Garros"

00:49

Paire, seul Français à la fête

Et nos petits Bleus dans tout ça ? Force est de constater qu’ils n’affichent pas une forme resplendissante, alors que le coup d’envoi de Roland-Garros est sur le point d’être donné. Benoît Paire s’extirpe tout de même de la grisaille ambiante. Juste derrière sa victime en finale à Lyon au 13e rang, il est le seul Français à figurer dans notre top 20 officieux sur terre battue, grâce à ses deux titres dans le Rhône et à Marrakech, son 8e à Barcelone et sa finale en Challenger à Marbella.

Derrière lui, Pierre-Hugues Herbert peut se targuer de figurer dans le top 40 : l’Alsacien, et son jeu d’attaquant, a agréablement surpris en atteignant les huitièmes à Monte-Carlo et les demies à Budapest. Mais Lucas Pouille, malgré sa victoire en Challenger à Bordeaux, Jo-Wilfried Tsonga, Jérémy Chardy, Gilles Simon, et surtout Gaël Monfils font un tir groupé en queue de peloton (au-delà de la 40e place) et ne franchissent pas la barre des 200 points collectés sur terre (145 à 175 unités). Si le Parisien bénéficiera de son statut de tête de série 14 à Paris pour viser la deuxième semaine, il pourrait payer son manque de repères et de résultats sur terre.

Benoît Paire (Barcelone 2019)

Benoît Paire (Barcelone 2019)Getty Images

Federer et Del Potro avancent masqués

Caché à 100 points du top 20 et de son dernier membre Kei Nishikori, on retrouve un certain Roger Federer. Mais ce classement modeste a une explication toute trouvée : le peu de tournois disputés par le Suisse sur terre battue cette saison. Avec deux quarts de finale en Masters 1000, il a d’ailleurs prouvé que ses vieux réflexes sur la surface étaient plutôt vite revenus. Si l’on s’amuse à ne prendre en compte que les joueurs ayant disputé 5 tournois ou moins sur ocre, Federer pointe même en 7e position, de quoi en faire un outsider crédible à Roland-Garros. Détail amusant : Lorenzo Sonego, son adversaire au 1er tour dimanche, le talonne au classement (à 6 minuscules longueurs). Mais l’Italien s’est aligné sur pas moins de… 9 épreuves sur terre cette saison.

Seul autre joueur de ce classement à n’avoir joué que deux tournois avant Paris, Juan Martin del Potro est aussi une exception. Sa blessure au genou l’a empêché de disputer l’intégralité du printemps et il figure aux alentours de la 40e place avec ses 190 points. Et pourtant… L’Argentin a effectué un retour plus qu’impressionnant à la compétition, notamment à Rome où il a frôlé une victoire de référence (deux balles de match) sur Novak Djokovic en quart de finale. Au rayon des déceptions, on notera les maigres bilans de Stan Wawrinka (235 points avec un quart à Madrid), et David Goffin (190 unités avec une demie à Estoril). Karen Khachanov, qui n’a pas fait mieux qu’un 8e à Rome, est lui aussi à la traîne (145 points).

Vidéo - Rome - Au bout de la nuit, Djokovic éteint Del Potro dans un choc de titans

01:23

Le Top 20 sur terre battue au 25/05

Rang Joueur Nationalité Nombre de tournois joués Points
1. Rafael Nadal Espagne 4 1900
2. Novak Djokovic Serbie 3 1780
3. Stefanos Tsitsipas Grèce 5 1345
4. Fabio Fognini Italie 7 1180
5. Dominic Thiem Autriche 6 1080
6. Guido Pella Argentine 9 860
7. Laslo Djere Serbie 7 825
8. Cristian Garin Chili 7 760
9. Pablo Cuevas Uruguay 10 741
10. Diego Schwartzman Argentine 8 695
11. Daniil Medvedev Russie 4 680
12. Félix Auger-Aliassime Canada 8 640
13. Benoît Paire France 8 628
14. Dusan Lajovic Serbie 7 626
15. Alexander Zverev Allemagne 7 595
16. Matteo Berrettini Italie 4 500
17. Marco Cecchinato Italie 7 485
18. Casper Ruud Norvège 7 481
19. Juan Ignacio Londero Argentine 11 461
20. Kei Nishikori Japon 4 460
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0