Getty Images

Nadal et Djoko faciles, Serena à la peine, les Bleus au rendez-vous : la journée de lundi en vidéo

Nadal et Djoko faciles, Serena à la peine, les Bleus au rendez-vous : la journée de lundi en vidéo
Par Eurosport

Le 27/05/2019 à 22:04Mis à jour Le 28/05/2019 à 07:55

Rafael Nadal et Novak Djokovic, les deux favoris venus à Roland-Garros cette année tenter d'ajouter un bout de légende à leur palmarès, ont parfaitement débuté leur campagne lundi, une entrée en lice beaucoup plus compliquée pour Serena Williams. Les Français, eux, ont brillé. Retrouvez les meilleurs moments de la journée en images.

Le match du jour

Herbert face à Medvedev comme Mahut contre Cecchinatto

Il l’a fait. Au lendemain de l'improbable remontée de Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert a imité son compatriote et s’est offert un succès dantesque face à Daniil Medvedev. Mené deux sets à rien, l’Alsacien a renversé son rival et gagné un marathon de 3h54 (4-6, 4-6, 6-3, 6-2, 7-5) pour valider sa présence au 2e tour. C'est la première fois qu'il surmonte un handicap de deux sets avant de s'imposer. Grosse désillusion en revanche pour Medvedev, qui n'a toujours pas gagné un match à Roland-Garros.

Vidéo - 3h54 de combat et un come back de folie : Herbert s'est sublimé face à Medvedev

03:00

Les favoris

Nadal facile...

Rafael Nadal, le grandissime favori de Roland-Garros, en quête d'un 12e sacre Porte d'Auteuil, s'est aisément qualifié lundi pour le 2e tour en éliminant le modeste Allemand Yannick Hanfmann, issu des qualifications 6-2, 6-1, 6-3. Si le premier jeu du match, qui a duré près de 10 minutes, a pu faire croire quelques instants que le match de Nadal serait plus compliqué que prévu, il n'en a rien été. Le N.2 mondial, récent vainqueur du tournoi de Rome, n'a fait qu'une bouchée du joueur allemand, 180e mondial en un peu moins de deux heures de match.

Vidéo - Nadal n'a pas raté son entrée : les temps forts de son match en vidéo

02:44

... Djokovic aussi

Ce match avait soi-disant tout du piège pour le N.1 mondial face à un joueur talentueux, quart de finaliste d'Indian Wells cette saison. Novak Djokovic, qui succédait à Rafael Nadal sur le tout nouveau central, a démontré le contraire. Il a dominé Hubert Hurkacz 6-4, 6-2, 6-2. Très vite dans le rythme, avec un break d'entrée dans dans le premier set, le Serbe a pris son adversaire à la gorge et n'a jamais lâché sa prise. Il a d'ailleurs débuté chaque set avec un break.

Vidéo - Djokovic - Hurkacz : les temps forts

02:45

Thiem a ramé

Dominic Thiem, finaliste l'an dernier, a bien failli ne pas voir le 2e tour cette année à Roland Garros: le N.4 mondial a mis 2h31 pour battre l'Américain Tommy Paul (131e) 6-4, 4-6, 7-6 (7/5), 6-1. Le jeu décisif du troisième set a été fatal à Paul qui s'est détaché 4-0 avant de finalement s'incliner et se retrouver mené deux manches à une. L'Autrichien n'a plus lâché sa proie: il a réussi le break pour mener 2-1 et se diriger vers une fin de match beaucoup plus facile.

Vidéo - Thiem - Paul : Les temps forts

02:39

Les (autres) Bleus

Gasquet endolori mais sans frayeur

Richard Gasquet s'est qualifié sans s'employer ux dépens de l'Allemand Mischa Zverev, en trois sets 6-3, 6-4, 6-3 en à peine plus d'une heure et demie lundi. Face au gaucher allemand, le Biterrois de 32 ans, mené 3-1 dans la troisième manche, a remporté six jeux d'affilée pour boucler la partie. Revenu sur le circuit au début du mois après six mois d'absence et une opération douloureuse d'une hernie inguinale en janvier, Gasquet n'avait engrangé qu'une victoire depuis, à Lyon la semaine dernière.

Vidéo - Sans être à 100%, Gasquet a fait le job face à Zverev : le résumé de sa victoire

02:30

Tsonga s'évite un marathon

Jo-Wilfried Tsonga s'est lui aussi qualifié pour le deuxième tour en maîtrisant l'Allemand Peter Gojowczyk (121eà l'ATP) en quatre sets 7-6 (7/4), 6-1, 4-6, 6-3. Après un premier set accroché, Tsonga, en quête de son meilleur niveau après une saison 2018 réduite à portion congrue, la faute à son genou gauche opéré puis récalcitrant, a empoché le second en seulement 19 minutes. Revenu à deux manches à une, Gojowczyk s'est alors mis en position de prolonger la partie en faisant le break dans la quatrième manche (3-1). Mais Tsonga a signé une série de cinq jeux consécutifs pour s'imposer en un peu moins de 2h30.

Vidéo - Tsonga - Gojowczyk : les temps forts

02:50

Paire sur sa lancée

Vainqueur du tournoi de Lyon samedi, Benoît Paire (38e mondial) a écarté le Roumain Marius Copil en quatre sets (6-4, 6-7, 6-0, 6-1) et 2h18. Le Français le plus en forme sur terre battue actuellement a connu une petite alerte en cédant la deuxième manche au jeu décisif mais il a ensuite placé un énorme coup d'accélérateur en remportant onze jeux de suite !

Vidéo - Paire - Copil : Les temps forts

02:44

Simon fait le job

Gilles Simon n'a pas tremblé contre l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky, dominé en trois sets et deux heures, 6-3, 6-3, 6-4. Pourtant, le Niçois ne se sent pas dans une grande confiance ces temps-ci. "J'étais très tendu au premier set, je n'ai pas beaucoup de repères, j'ai beaucoup d'incertitudes, d'inquiétudes sur différentes choses, a-t-il admis. J'ai gagné le premier set sans très bien jouer, ça a été de mieux en mieux au fur et à mesure du match, sur la fin ça a été bien."

Vidéo - Simon - Stakhovsky : les temps forts

02:24

Chardy s'accroche mais finira mardi

Le match entre Jérémy Chardy et le Britannique Kyle Edmund a été interrompu dans le cinquième set, à cinq jeux partout, en raison du manque de luminosité lundi soir. Le score était de 6-7 (1/7), 7-5, 4-6, 6-4, 5-5 quand Chardy et Edmund, qui jouaient depuis 3 h et 55 min sur le court N.1, ont quitté le terrain, à 21h24. Un peu plus tôt dans la manche décisive, Chardy s'était procuré deux balles de break à 2-2. En vain.

Vidéo - Chardy et Edmund finiront leur thriller mardi

02:50

Du côté des filles

Serena, diesel puis turbo

Serena Williams s'est fait peur, mais elle a réussi à finalement se sortir de son premier tour mal embarqué lundi face à la Russe Vitaloa Diatchenko (83e), 2-6, 6-1, 6-0, une entame en demi-teinte. Un léger vent de panique a soufflé sur le central. Quand après une demi-heure de jeu Serena Williams s'est trouvée menée 6-2, avec un quota de fautes directes largement dépassé, sa cote a terriblement chuté. Mais l'Américaine, qui se lance Porte d'Auteuil à la quête d'un 24e Grand Chelem, a su réagir comme il fallait.

Vidéo - S.Williams - Diatchenko : Les temps forts

02:16

Wozniacki déjà out

La Danoise Caroline Wozniacki a été éliminée d'entrée par la Russe Veronika Kudermetova (68e) 0-6, 6-3, 6-3. L'ex-N.1 mondiale, qui a atteint deux fois les quarts de finale en 2010 et 2017, était arrivée à Paris diminuée physiquement. Les semaines précédentes, la joueuse de 28 ans avait dû abandonner au premier tour à Madrid (douleurs au dos) et à Rome (blessure à la jambe gauche).

Vidéo - Wozniacki piégée par Kudermetova et déjà éliminée

02:40

Parmentier n'a pas pesé lourd

Pauline Parmentier n'a pas pu faire grand chose face à Kiki Bertens (6-4, 6-3) au 1er tour. Face à la Néerlandaise, victorieuse à Madrid au début du mois de mai, la Française elle se devait de sortir un match d’exception. Mais Bertens était simplement trop forte. Un break par manche et le travail était fait. Clinique.

Vidéo - Pour Parmentier, l'obstacle Bertens était trop haut

02:35
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0