Getty Images

La magie continue pour l'increvable Mahut !

La magie continue pour l'increvable Mahut !

Le 29/05/2019 à 16:58Mis à jour Le 29/05/2019 à 18:42

ROLAND-GARROS - Nicolas Mahut est magique. Le vétéran de 37 ans s'est qualifié avec la manière pour le 3e tour, mercredi, après un succès net et sans bavure sur Philipp Kohlschreiber (6-3, 6-3, 6-3), sur le court n°14. Trois jours après sa victoire renversante face à Marcho Cecchinato, l'Angevin a gagné le droit de défier le vainqueur du duel entre Leonardo Mayer et Diego Schwartzman.

Il parait que l'appétit vient en mangeant. Si c'est vrai, Nicolas Mahut est en train de se l'ouvrir drôlement. Mahut à Roland, c'était déjà la formidable histoire de ce début de Roland 2019. Ça va finir par devenir un tube. Mercredi sur le court n°14, le joueur de 37 ans s'est offert un autre ancien du circuit, Philipp Kohlschreiber (35 ans). Une victoire sans sourciller, cette fois. Pas de retard à l'allumage ni de retour à la Cecchinato. Non, cette fois Mahut a fait dans la sobriété et le classicisme (6-3, 6-3, 6-3). Si tant que l'aventure de Mahut puisse être frappée du sceau de la normalité.

Vidéo - Cette fois, pas de marathon mais toujours le même plaisir pour Mahut

02:58

Sur le court 14, Mahut a battu l'Allemand sans concéder plus de trois jeux par set. Ce fut même d'une régularité métronomique, puisqu'il a exactement laissé trois jeux par manche, se faisant même breaker alors qu'il servait pour le match à 5-1 dans l'ultime set. Kohlschreiber a confirmé. Mais Mahut ne s'est pas laissé avoir deux fois. Sur sa mise en jeu suivante, il a terminé le travail. Une montée et une volée pour s'offrir une balle de set. Un service gagnant sur le T pour finir. Deux heures de jeu et un nouveau bonheur pour l'increvable Tricolore, qui a tout de même dû faire appel au kiné en cours de route.

Quelque chose d'irréel

Les yeux étaient brillants lorsqu'il a retrouvé son fils sur le court. Pour une nouvelle et belle embrassade. On attend la suite avec impatience. Ce sera vendredi face au vainqueur du match 100% argentin entre Diego Schwartzman et Leonardo Mayer. Mahut n'a jamais joué un 8e de finale à Roland. Ce serait une sacrée surprise. Et une formidable récompense.

Son aventure parisienne relève tout de même de l'improbable. L'Angevin n'avait en effet plus gagné le moindre match sur terre battue sur le circuit principal depuis le Masters 1000 de Madrid en 2017. Et il faut remonter au mois de février 2018, il y a quasiment un an et demi, pour trouver trace d'un tournoi où il avait enchaîné deux victoires. C'était à Marseille. Mais le voir dupliquer ce type de performances à 37 ans dans un Grand Chelem, et en prime sur ocre, a quelque chose d'irréel.

Vidéo - Heureux et en larmes, Mahut a savouré avec son fils

01:11
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0