Getty Images

Herbert a fait une "Mahut" !

Herbert a fait une "Mahut" !

Le 27/05/2019 à 15:05Mis à jour Le 27/05/2019 à 19:06

ROLAND-GARROS - Il l’a fait. Au lendemain de l'improbable remontée de Nicolas Mahut, Pierre-Hugues Herbert a imité son compatriote et s’est offert un succès dantesque face à Daniil Medvedev, lundi, au 1er tour du Grand Chelem parisien. Mené deux sets à rien, l’Alsacien a renversé son rival et gagné un marathon de 3h54 (4-6, 4-6, 6-3, 6-2, 7-5) pour valider sa présence au 2e tour.

Pierre-Hugues Herbert est bien le digne petit frère de Nicolas Mahut. Au lendemain de l'exploit de son partenaire de double, vainqueur de Marco Cecchinato après avoir été mené deux manches à rien, l'Alsacien a signé une performance comparable lundi, lui aussi contre une tête de série. A la traine face à Daniil Medvedev, P2H est allé au bout de lui-même pour revenir de nulle part et l'emporter en cinq sets (4-6, 4-6, 6-3, 6-2, 7-5) et près de quatre heures de jeu. Ovationné par le public du court 14, le Français a fini au bord de l'épuisement, mais heureux comme tout.

Vidéo - Un rallye dantesque et un passing parfait au bout : Herbert a mis le court 14 en fusion

00:58

Pour Daniil Medvedev, c'est une nouvelle désillusion à Roland-Garros. En trois participations, le Russe n'a toujours pas gagné un seul match. Et il va finir par faire des cauchemars en bleu, blanc, rouge. En 2017 et 2018, il était déjà tombé d'entrée contre deux Tricolores, Benjamin Bonzi puis Lucas Pouille. "Pierre-Hugues, ce n'est pas un tirage facile, un des joueurs qu'il ne fallait pas prendre parmi les non-têtes de série", nous avait-il confié samedi. Il ne croyait pas si bien dire. Arrivé avec des ambitions, Medvedev repart bredouille.

Au bord de la rupture

Mais il peut vraiment s'en prendre à lui-même, tant il a eu ce match en main. Avec deux sets en poche en à peine une heure et quart, Medvedev était en contrôle et on voyait mal comment cette rencontre pourrait lui échapper. Dès le premier jeu du troisième acte, la tête de série N°12 a ensuite bénéficié de deux balles de break. S'il en avait converti une, l'histoire de ce match aurait peut-être été complètement différente. Peut-être inspiré par son pote Mahut, Pierre-Hugues Herbert a quand même eu la bonne idée de ne pas renoncer. Il a tenu son service puis, à 3-2, a réussi à prendre celui du Russe pour faire basculer ce set.

Vidéo - 3h54 de combat et un come back de folie : Herbert s'est sublimé face à Medvedev

03:00

Daniil Medvedev a alors connu un énorme trou d'air. A partir de 2-2 dans le troisième set, il n'a d’ailleurs remporté qu'un seul des dix jeux suivants. Sans plan de secours, il s'est enfermé dans un match soudainement devenu très compliqué et a dû jouer son tournoi à quitte ou double dans un set décisif. Pour lui, ce fut quitte. Ce cinquième set aura été étouffant avec quelques points énormes, deux joueurs en souffrance physiquement (l'un et l'autre ont dû se faire masser le dos) et qui auront eu tour à tour des opportunités. On a d'abord cru que P2H en avait manqué une en or avec ce smash raté sur balle de break à 3-3.

Finalement, dans le 9e jeu, ce fut la bonne. Le break de la libération avant de conclure sur sa mise en jeu dans la foulée. Au bord de la rupture, Pierre-Hugues Herbert a dû puiser très loin pour tenir la distance. Comme pour Nicolas Mahut, on peut se demander dans quel état il abordera son prochain tour (face à Benoît Paire, ce qui garantir la présence d'au moins un Français en 16es de finale) mais comme pour son pote, il aura en tout cas offert de sacrées émotions au public parisien dans ce début de quinzaine. Daniil Medvedev, lui, va finir par maudire Roland-Garros. Et les Français.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0