Getty Images

Thiem a joué à se faire peur

Thiem a joué à se faire peur

Le 01/06/2019 à 18:55Mis à jour Le 01/06/2019 à 19:41

ROLAND-GARROS - Vainqueur en quatre sets de Pablo Cuevas au troisième tour de Roland-Garros (6-3, 4-6, 6-2, 7-5 en 2h36), Dominic Thiem sera à nouveau au rendez-vous des huitièmes de finale, ce sera face à Gaël Monfils. Sous la chaleur, l'Autrichien a fait le travail, mais pas toujours avec la manière.

A croire que c'est un scénario qu'il affectionne cette année. Comme lors de ses deux premiers tours, Dominic Thiem a passé l'obstacle, et comme lors de ses deux tours précédents, il s'est imposé en quatre sets en perdant le deuxième. Au troisième tour samedi, c'est Pablo Cuevas, 47e mondial, qui lui a posé des difficultés dans ce duel de terriens, avant que l'Autrichien ne prenne finalement le dessus, notamment dans les moments importants (6-3, 4-6, 6-2, 7-5 en 2h36). En huitièmes pour la quatrième année de suite à Paris, Thiem retrouvera Gaël Monfils, tombeur du Français Antoine Hoang.

Vidéo - Cuevas s'est bien battu, mais Thiem était au dessus : le résumé de la victoire de l'Autrichien

03:04

Breaké d'entrée de match, l'Autrichien s'est d'abord envoyé une petite alerte. Avant de vite se lancer dans la partie en double breakant l'Uruguayen. Derrière une première balle solide (72% de première) et quatre petites fautes directes, le premier set n'a été qu'une formalité (6-3).

C'est ensuite, comme lors des tours précédents, que le trou d'air du dernier finaliste est arrivé. Bousculé par Cuevas - qui l'avait battu lors de leur seule rencontre à Paris en 2015 -, Thiem s'est alors affaibli dans l'échange. Le finaliste d'Estoril cette année en a profité (4-6). Mais l'avarie a été de courte durée. L'Autrichien s'est réveillé dans le troisième set pour enclencher la seconde. Un double break, 81 % de points gagnés sur première balle, et la troisième manche a été bouclée en 31 minutes.(6-2).

A nouveau accroché par Cuevas dans le dernier set, l'Autrichien a fait preuve d'application dans les moments décisifs, à défaut de dérouler le tennis terrien alléchant qu'il peut parfois développer. Pour preuve : il a converti ses deux balles de break et sa première balle de match dans le dernier set (7-5).

Opposé à Tommy Paul (131e mondial) puis au Kazakh Alexander Bublik (91e) aux deux premiers tours, Thiem devait se rassurer pour son premier test avant les cadors. Sans génie mais avec application, l'Autrichien a évité un match piège qui aurait pu s'éterniser. Mais à nouveau, il a laissé filer une manche évitable. Lui qui n'a plus quitté le dernier carré depuis 2016 pourrait bien se faire bousculer par Gaël Monfils, son adversaire en huitième de finale.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0