Getty Images

Wawrinka fête sa 500e victoire et le début de sa "seconde carrière"

Wawrinka fête sa 500e victoire et le début de sa "seconde carrière"

Le 01/06/2019 à 18:33Mis à jour Le 01/06/2019 à 19:22

ROLAND-GARROS - En s’imposant face à Grigor Dimitrov samedi au 3e tour à Paris, Stan Wawrinka a franchi le cap symbolique des 500 victoires sur le circuit. Il intègre ainsi un club très restreint parmi les joueurs en activité mais le Suisse, qui retrouve peu à peu son meilleur niveau à 34 ans, compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin.

Stan Wawrinka peut avoir doublement le sourire. Qualifié pour la deuxième semaine à Roland-Garros après sa victoire sur Grigor Dimitrov samedi (7-6, 7-6, 7-6), le Vaudois enregistre son meilleur résultat en Grand Chelem depuis son opération lourde du genou à l’été 2017. La performance signe une renaissance tennistique et s'accompagne d'une statistique marquante. Il passe par la même occasion le cap symbolique des 500 succès sur le circuit (pour 290 défaites) à 34 ans. Un accomplissement remarquable pour un joueur qui ne savait pas s’il pourrait rejouer en compétition il y a 22 mois.

"J’ai l’impression d’avoir une seconde carrière d’une certaine façon puisque je n’étais pas sûr d’être capable de revenir après mon opération du genou. Il y a eu beaucoup de doutes et de semaines à m’appuyer sur des béquilles. Je suis heureux d’avoir surmonté cette épreuve et d’avoir eu la chance de rejouer à ce niveau", a estimé l’intéressé dans des propos relayés par l’ATP. "Le niveau sur le circuit est extrêmement élévé et il faut souffrir beaucoup pour atteindre le cap des 500 victoires, faites-moi confiance ! Cela signifie beaucoup pour moi, mais je n’en ai pas encore fini. Je vais continuer à travailler dur et me mettre sur la route des 600 !"

Wawrinka a progressé lentement mais sûrement

Difficile de contredire le Vaudois qui n’a rien obtenu facilement dans sa carrière, mais a su franchir petit à petit les étapes pour devenir triple vainqueur en Grand Chelem (Open d’Australie 2014, Roland-Garros 2015 et US Open 2016). Entre sa première victoire sur le circuit à Amersfoort aux Pays-Bas en 2003 face à l’illustre inconnu américain Hugo Armando, alors 304e joueur mondial, et la 500e samedi contre Grigor Dimitrov, près de 16 ans se sont écoulés. Ces deux succès ont d’ailleurs un point commun : la terre battue, sa surface fétiche.

Wawrinka est allé à son rythme : il a eu besoin de cinq ans pour atteindre la centaine face à l’Allemand Mischa Zverev au 3e tour de Wimbledon en 2008. Son titre olympique conquis dans la foulée en double avec Roger Federer à Pékin lui a permis de prendre davantage confiance. Mais c’est bien une défaite mémorable en huitième de finale en Australie en 2013 contre Novak Djokovic (1-6, 7-5, 6-4, 6-7, 12-10) qui lui a permis de prendre conscience de son potentiel et d’appuyer sur l’accélérateur, bien aidé aussi par Magnus Norman. Il n’a mis que deux ans pour passer de son 300e succès contre l’Allemand Benjamin Becker à Chennai en 2014 au 400e face au Tchèque Lukas Rosol à Melbourne en 2016.

Victoire Adversaire Tournoi Année
1 Hugo Armando (E-U) Amersfoort (1er tour) 2003
100 Mischa Zverev (All) Wimbledon (3e tour) 2008
200 Potito Starace (Ita) Wimbledon (1er tour) 2011
300 Benjamin Becker (All) Chennai (2e tour) 2014
400 Lukas Rosol (RTC) Open d'Australie (3e tour) 2016
500 Grigor Dimitrov (Bul) Roland-Garros (3e tour) 2019

Source : ATP

Un club des 500 très fermé

Dans l’ère Open, Wawrinka est le 49e joueur à atteindre les 500 victoires, mais il occupe une place de choix parmi les joueurs en activité puisque seulement 8 de ses rivaux le devancent, parmi lesquels un Français : Richard Gasquet (524 succès). Comme pendant toute sa carrière, le Vaudois doit évidemment composer avec l’ombre gigantesque de son compatriote Roger Federer qui domine ce classement en compte plus du double (1205). Le Bâlois devance d’ailleurs les autres membres de ce qu’on a appelé le "Big Four" dans ce domaine, la carrière d’Andy Murray (4e avec 663 victoires) étant actuellement en suspens. A noter que David Ferrer, récemment retraité à l'issue du Masters 1000 de Madrid, s'est arrêté à 734 succès.

Rang Joueurs en activité Nationalité Nombre de victoires
1. Roger Federer Suisse 1205
2. Rafael Nadal Espagne 946
3. Novak Djokovic Serbie 862
4. Andy Murray Grande-Bretagne 663
5. Tomas Berdych République tchèque 639
6. Fernando Verdasco Espagne 535
7. Tommy Robredo Espagne 533
8. Richard Gasquet France 524
9. Stan Wawrinka Suisse 500

Source : ATP

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0