Getty Images

Thiem : "Le service à la cuillère ? C'est une bonne arme, il n'y a rien de mal à ça"

Thiem : "Le service à la cuillère ? C'est une bonne arme, il n'y a rien de mal à ça"

Le 30/05/2019 à 16:04Mis à jour Le 30/05/2019 à 16:06

ROLAND-GARROS – Fantasque et atypique, Alex Bublik a posé d'énormes problèmes à Dominic Thiem jeudi avant de s'incliner en quatre sets. Le Kazakh a notamment utilisé plusieurs fois le service à la cuillère. Ce qui ne pose aucun souci à l'Autrichien, lequel salue même plutôt ce coup quand il est utilisé à bon escient.

Il n'y a rien de pire pour un top joueur que l'incertitude et tout ce qui s'échappe de la norme. Interrogé mercredi au sujet de son adversaire, Oscar Otte, dont il ne sait rien, et qui lui avait lâché deux énormes revers long de ligne en début de match, Roger Federer avait dit : "quand un joueur que vous ne connaissez pas vous fait ça, vous vous demandez s'il l'a fait exprès, si c'est de la chance, ou si c'est la première fois de sa vie qu'il réussit ça".

Dominic Thiem, lui, savait à peu près à quoi s'attendre avec Alexander Bublik. Même s'il ne l'avait jamais affronté, l'Autrichien l'avait déjà vu à l'œuvre et n'ignorait pas son côté fantasque. Mais il avait beau être préparé, le finaliste 2018 n'en a pas moins été décontenancé. Il s'en est sorti laborieusement en quatre sets, en sauvant deux balles de deux manches partout. "C'était un match vraiment étrange, a-t-il commenté. Il ne donne pas de rythme, il est très fort pour ça, donc je ne jouais pas bien du fond de court, parce qu'il n'y avait pas beaucoup d'échanges. Pour le public, je pense que c'était sympa parce qu'il a un jeu très différent, mais pour moi, c'était très difficile".

Vidéo - Face au fantasque Bublik, Thiem a dû s'arracher pour avancer

02:58
" Au moins, je n'ai pas pris un ace "

Outre son jeu parfois atypique, Bublik est également un adepte du service à la cuillère. Un coup décidément en train de revenir à la mode en ce 30e anniversaire du sacre de Michael Chang, auteur du "underhand serve" le plus célèbre de tous les temps contre Ivan Lendl. Comme il l'avait déjà fait au premier tour (sans succès), le Kazakh a utilisé à nouveau ce coup dans le 1er set face à Dominic Thiem, avant de remettre ça à deux autres reprises dans le match. Avec un certain succès.

A vrai dire, l'Autrichien s'y attendait. "Pour être honnête, dit-il, je me doutais qu'il allait l'utiliser une fois ou deux. Face à ce type de joueurs, il faut être prêt à piquer un sprint de temps à autre." Il ne s'en formalise pas, en tout cas. Au contraire. "Franchement, c'est un bon choix face à des joueurs comme nous qui se tiennent loin de la ligne de fond, admet le numéro 4 mondial. Il n'y a rien de mal à l'utiliser. Certains joueurs, comme Nick Kyrgios, le font très bien, alors pourquoi ne pas l'utiliser ? Au moins, je n'ai pas pris un ace (sourire). Mais je n'ai aucun problème avec ça."

Vidéo - Contre Thiem, Bublik a récidivé en servant à la cuillère

00:20
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0